• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 4 avril 2012

Y’en a marre des gaspillages

Posté par ippolito le 4 avril 2012

Le siège de Paris Habitat a coûté 197,5 millions d’ euros

Le siège de Paris Habitat a coûté 197,5 millions d’ euros. Paris Habitat est le principal bailleur de la Ville de Paris; son siège a coûté la bagatelle de  197,5 millions d’ euros.

Paris Habitat, l’ ex-Office public d’aménagement et de construction (OPAC) , a décidé, en 2003, de regrouper l’ensemble de ses services en un site unique, rue Claude-Bernard, dans le Ve arrondissement de Paris.

Le nouveau siège de Paris Habitat fut livré en 2009 avec 3 ans de retard et un coût plutôt salé… Le coût du nouveau siège de Paris Habitat a subi une augmentation de 55% par rapport au budget initial, soit un coût total de 197,5 millions d’euros pour le nouveau siège de Paris Habitat.

Les 120 000 ménages en attente d’un logement à Paris seront ravis de connaitre ces chiffres démesurés…

source: Le Livre noir des gaspillages de l’argent public 2011

http://www.observatoiredessubventions.com/2011/le-siege-de-paris-habitat-a-coute-1975-millions-d’-euros/

Publié dans Y'en a marre des gaspillages de l'argent public | Pas de Commentaire »

Y’en a marre du chômage

Posté par ippolito le 4 avril 2012

Dixième mois de hausse pour le chômage

Le nombre de demandeurs d’emploi a une nouvelle fois progressé en février dernier pour atteindre 2,867 millions de personnes.

Nicolas Sarkozy avait annoncé la couleur dès lundi matin. Le nombre de demandeurs d’emploi sans activité en France métropolitaine a progressé en février pour le dixième mois consécutif, pour atteindre 2,867 millions de personnes, soit 6 200 de plus qu’en janvier (+0,2 %), a annoncé lundi le ministère du Travail. En incluant ceux qui exercent une activité réduite, 4,278 millions de demandeurs d’emploi au total cherchaient un travail, soit une hausse de 20 400 personnes (+ 0,5 %), selon ces chiffres de la Dares.

Dans la matinée, le président-candidat avait prévenu que la hausse du chômage serait « assez modérée ». « Les chiffres de ce soir manifesteront une amélioration de la situation avec une baisse tendancielle de l’augmentation du nombre de chômeurs », avait-il dit sur France Info. Lors du point de presse hebdomadaire du PS, le porte-parole du Parti socialiste, Benoît Hamon, a ironisé sur les déclarations du chef de l’État. « Il y a surtout une baisse tendancielle de la crédibilité de Nicolas Sarkozy », a-t-il estimé. « Le chômage, c’est le naufrage de ce quinquennat. Un million de chômeurs en plus depuis 2007. [...] C’est sur cet examen de leurs conditions d’existence que les Français doivent voter. »

Croissance au ralenti

À moins d’un mois du premier tour de la présidentielle, cette hausse continue du chômage pourrait peser lourd dans le choix des Français. Le nombre de demandeurs d’emploi a en effet atteint son plus haut niveau depuis octobre 1999. Et le pire est peut-être à venir, estiment les spécialistes. « Aucune bonne nouvelle n’est à espérer sur le front du chômage cette année », déclare Alexandre Mirlicourtois, directeur des études du cabinet économique Xerfi, dans une analyse intitulée « Le risque d’embrasement » diffusée jeudi dernier.

Toutes catégories confondues, « la barre des 5 millions sera franchie en juin ou en juillet, et le pire est à venir », ajoute Alexandre Mirlicourtois, car les perspectives des entreprises sont mauvaises dans l’ensemble des secteurs. Les entreprises risqueraient ainsi non seulement de ne plus embaucher, mais d’ajuster leurs effectifs en se séparant désormais de personnes en contrat à durée indéterminée. L’Insee a annoncé jeudi que le taux de chômage pourrait atteindre 9,7 % en métropole fin juin et 10,1 % sur la totalité du territoire, contre 9,4 % et 9,8 % fin 2011. L’Unedic, qui gère l’assurance chômage, estimait fin janvier que le nombre de chômeurs indemnisés augmenterait d’environ 140 000 cette année, soit plus du double qu’en 2011.

En cause, une croissance économique qui tourne au ralenti. Même si le gouvernement vient de remonter sa prévision à 0,7 % pour 2012, ce niveau reste insuffisant pour créer de l’emploi. Cette publication du nombre de demandeurs d’emploi est la dernière d’ici le premier tour de l’élection présidentielle, le 22 avril, les chiffres de mars étant prévus pour le 26 avril, soit entre les deux tours. L’emploi, qui figure en tête des préoccupations des Français, s’est pour l’instant fait discret dans la campagne.

http://www.lepoint.fr/economie/le-chomage-en-legere-hausse-26-03-2012-1445241_28.php

Publié dans Y'en a marre du chômage | Pas de Commentaire »

 

MesMots |
The World News Times |
Conserver notre cadre de vi... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Manger!...Manger!
| sauver mon exploitation
| PASSION OCEAN