• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 25 avril 2012

Y’en a marre des scandales

Posté par ippolito le 25 avril 2012

Prothèses : après les seins, les hanches

Après le scandale des prothèses mammaires PIP, une affaire de prothèses de hanche met à mal la sécurité des dispositifs médicaux. 

Des milliers de patients dans le monde pourraient avoir été exposés à des taux importants de métaux toxiques dus à un modèle particulier de prothèses de hanche, se sont alarmés hier le British Medical Journal et la BBC. 

Le Figaro affirmant, également, que DePuy Orthopaedics, filiale de Johnson & Johnson, «a tout fait pour garder cette prothèse ASR sur le marché en dépit de signaux inquiétants». Les appareillages ASR associent un couple métal sur métal, un modèle réputé résistant, mais qui a l’inconvénient de pouvoir libérer des particules de cobalt et chrome susceptibles de s’infiltrer dans la circulation sanguine.

 Ce type de dispositif a été vendu en Europe jusqu’à l’été 2010. «Malgré le fait que ces risques étaient connus et documentés depuis des décennies, les patients ont été laissés dans l’ignorance sur leur participation à une véritable expérimentation incontrôlée», écrit le British Medical Journal. En France, 380 prothèses ASR ont été posées. 

http://www.liberation.fr/societe/01012392868-protheses-apres-les-seins-les-hanches

Publié dans Y'en a marre des scandales financiers | Pas de Commentaire »

Y’en a marre de la baisse du pouvoir d’achat

Posté par ippolito le 25 avril 2012

Le pouvoir d’achat des Français a très peu progressé pendant le quinquennat

Le pouvoir d’achat des Français, au coeur d’une bataille de chiffres à la veille de la présidentielle, a progressé moins que prévu en 2011 et même reculé en fin d’année, au terme d’un quinquennat marqué par une hausse très modeste en dépit des promesses de Nicolas Sarkozy.

Tous les sondages le confirment: malgré la tournure sécuritaire prise par la campagne électorale depuis le drame de Toulouse, le pouvoir d’achat reste, avec l’emploi, la principale préoccupation des Français, et le sujet qui pèsera le plus sur leur vote, loin devant l’insécurité. 

Les chiffres publiés mercredi par l’Institut national de la statistique viennent donc éclairer un débat parfois confus, la droite assurant avoir fait grimper le pouvoir d’achat quand la gauche l’accuse du contraire.

Selon l’Insee, le pouvoir d’achat du revenu disponible brut par unité de consommation, l’indicateur qui s’approche le plus du ressenti des Français, a augmenté de 0,4% l’an dernier, après une quasi stagnation (+0,1%) en 2010. C’est moins qu’attendu par l’Insee, qui tablait sur une progression de 0,6%.

Et ce résultat déjà mitigé est terni par un recul en fin d’année (-0,3% au troisième trimestre puis -0,2% au quatrième). Dans le sillage de cette détérioration, l’Insee prévoit une nouvelle baisse de 0,6% au cours du premier semestre 2012.

In fine, le pouvoir d’achat individuel des Français ainsi calculé n’a grimpé que de 0,64% par an en moyenne entre 2006 et 2011.

Record du taux d’épargne

Au cours du quinquennat précédent, de 2001 à 2006, la hausse moyenne avait été deux fois plus forte (+1,3% par an).

Ces chiffres semblent démentir Nicolas Sarkozy, qui promettait il y a cinq ans d’être le « président du pouvoir d’achat » et qui, désormais candidat à sa réélection, vante une augmentation de 1,4% par an en moyenne durant son mandat malgré la crise.

En fait, ce chiffre régulièrement mis en avant par le gouvernement — 1,32% pour être précis, selon les statistiques publiées mercredi — fait référence à une mesure beaucoup plus globale, le pouvoir d’achat du revenu disponible brut, qui ne prend en compte ni l’évolution démographique ni la composition des ménages.

A titre d’exemple, à revenu égal, un couple dispose d’un pouvoir d’achat plus élevé que deux célibataires vivant séparément, puisqu’il mutualise plusieurs dépenses (électroménager, électricité, etc.). L’Insee juge donc que l’indicateur cité par le gouvernement est plus imprécis et éloigné de la perception des ménages.

Corollaire de ce pouvoir d’achat en berne, la consommation des ménages, traditionnel moteur de la croissance française, a marqué le pas en 2011, ne progressant que de 0,3% par rapport à l’année précédente, relève l’Insee.

Signe d’une très grande prudence des Français, leur taux d’épargne a atteint l’an dernier son plus haut niveau depuis 1983, à 16,8%. La part belle revient toujours à l’immobilier, puisque le taux d’épargne financière des ménages, même s’il progresse, ne s’élève qu’à 7,4%.

Cette épargne record s’explique « par de forts comportements de précaution liés au contexte économique, notamment un moindre recours au crédit et une progression très faible de la consommation en 2011 dans un contexte de pouvoir d’achat par ménage stagnant », selon l’économiste Cyril Blesson, du cabinet Pair Conseil.

http://www.leparisien.fr/flash-actualite-economie/le-pouvoir-d-achat-des-francais-a-tres-peu-progresse-pendant-le-quinquennat-28-03-2012-1927874.php

Publié dans Y'en a marre de la baisse de notre pouvoir d'achat | Pas de Commentaire »

Y’en a marre de l’abstention

Posté par ippolito le 25 avril 2012

Abstentionnistes ! Vous aviez sûrement une bonne raison pour ne pas voter !

Quoi de plus merveilleux qu’une partie de pêche à la truite les jambes en l’air, entre parenthèses l’ouverture en première catégorie c’était le 10 Mars. Pour le deuxième tour qui opposera Sarkozy à Hollande vous pourrez tenter la prise d’un superbe brochet de 1m,20, puisque la capture du carnassier sera autorisée à partir du 1er Mai.

Ainsi vous irez grossir les rangs des 20% de gens qui ont d’autres choses à faire que d’élire un Président de la République, ou qui n’ont pas voulu participer à ce que les Indignés appellent une « mascarade électorale ».

44,5 millions d’inscrits sur les listes électorales en 2012 et au soir du premier tour des présidentielles une abstention chiffrée à près de 20%. Ce chiffre représente plus de la totalité de la population additionnée de deux régions comme Rhône-Alpes et la Lorraine. 

En réalité 8 900 000 personnes, ce n’est pas rien, qui avaient pour diverses raisons décidé de s’exprimer autrement, en étant personne plutôt que quelqu’un, mais qui ne seront certainement pas invisibles puisque l’estimation de l’abstention est le premier chiffre autorisé donné par les médias.

Et puis faut-il oublier les deux millions de pêcheurs qui trop occupés à préparer avec le plus grand soin, les hameçons, les leurres souples, les flotteurs, les cannes et moulinets, en attendant fébrilement le dimanche pour jouir de leur plaisir. Et qui ont tout simplement pêché par omission en ne s’inscrivant pas à temps sur les listes électorales. Pourtant l’inscription est obligatoire (art.9) bien que ce moment d’égarement volontaire ou involontaire ne soit jamais sanctionné.

Oui, la pêche est vraiment une passion dévorante et les vacances de Pâques n’étaient paraît-il pas propices à une élection, on craignait une grève des urnes. Pourtant à la mi-journée le taux de participation n’était pas si mauvais que cela avec 28,29% alors qu’en 2007, qui était une année particulièrement participative ils étaient 31,21%.

Les abstentionnistes allaient-ils faire une friture et gagner la partie, il était encore trop tôt pour l’affirmer. Eux qui à les écouter, seraient ce soir le plus grand parti de France.

Enfin à 17 heures était annoncée la deuxième estimation de la participation. 70,59% une heure avant la fermeture des premiers bureaux de vote à 18 heures, une abstention à 30% semblait alors bien improbable. Les Français croiraient-ils toujours que l’élection au suffrage universelle est un chance. 

Contrairement aux négationnistes qui peut-être plutôt qu’une critique stérile devraient s’engager en politique pour montrer de quoi ils sont capables et tenter de changer un système imparfait. Et pourquoi pas imposer le vote blanc comme un suffrage exprimé, ou le vote par internet.

A 20 heures les estimations des résultats donnent François Hollande à 28,40%, Sarkozy à seulement 25,50% et l’abstention à moins de 20%. Les abstentionnistes ont perdu mais sont plus nombreux qu’en 2007. Certes ils ne sont pas le premier parti du pays et c’est heureux. Mais au deuxième tour combien seront-ils à ne voter ni pour Hollande ni pour Sarkozy ?

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/abstentionnistes-vous-aviez-115228

Publié dans Y'en a marre des politiques | Pas de Commentaire »

 

MesMots |
The World News Times |
Conserver notre cadre de vi... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Manger!...Manger!
| sauver mon exploitation
| PASSION OCEAN