• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 6 août 2012

Y’en a marre des nouveaux impôts

Posté par ippolito le 6 août 2012

15 milliards de nouveaux impôts en 2013

Alors que les députés votent les 7,2 milliards d’euros de hausses d’impôts pour 2012, le gouvernement table déjà sur 15 milliards d’impôts supplémentaires pour 2013.

Les 7,2 milliards d’euros de hausses d’impôts pour 2012 toucheront fortement les ménages, qui vont payer 58% de la facture, ainsi que les plus aisés. Au programme des hausses d’impôts pour 2012: 

contribution exceptionnelle d’ ISF de 2,325 milliards d’euros ( voir La hausse exceptionnelle de l’ ISF est illégale), retour sur les allègements de droits de succession ( 140 millions), hausse des prélèvements sociaux sur les revenus de l’épargne, à 15,5%, au premier juillet ( 800 millions), et fin de l’exonération de cotisations sociales sur les heures supplémentaires le 1er septembre ( 900 millions, voir Fin de la défiscalisation des heures supplémentaires).

Pour 2013, Bercy table sur 8 milliards d’économies sur les dépenses et 15 milliards d’euros de recettes supplémentaires via des hausses d’impôts.

Les épargnants seront les premiers touchés par ces 15 milliards de hausses d’impôts: les revenus de l’épargne seront intégrés dans l’assiette de l’impôt sur le revenu. Cela concernera les revenus encaissés à compter du premier janvier 2012. Le plafonnement des niches fiscales représenterait un gain pour le fisc de 1,3 milliards.

source: latribune.fr

http://www.impots-economie.com/15-milliards-de-nouveaux-impots-en-2013/

Publié dans Y'en a marre des impôts et des taxes | Pas de Commentaire »

Y’ en a marre de l’augmentation des prix de l’électricité et du gaz

Posté par ippolito le 6 août 2012

Le prix de l’électricité augmente de 2%

Après le gaz, le courant: les tarifs réglementés de l’électricité ont augmenté de 2% ce lundi, en vertu d’un arrêté publié la veille au Journal Officiel (JO), et conformément à la décision du gouvernement de limiter les hausses de prix de l’énergie. 

Cette hausse hors taxes s’applique aux tarifs réglementés (dits tarifs Bleu, Jaune et Vert) auxquels particuliers et entreprises peuvent souscrire auprès d’EDF ou de certains fournisseurs locaux historiques, précise l’arrêté. 

Tarifs du gaz : le Conseil d’Etat annule le gel de septembre 2011

D’après le site internet d’EDF, sur lequel ont été mis à jour les tarifs par catégories d’abonnements, ce relèvement va se traduire par une augmentation «de 1,7% TTC pour tous les clients résidentiels au tarif Bleu», soit une augmentation moyenne de 0,9 euro par mois toutes taxes comprises. 

Cette augmentation tarifaire est conforme à la décision du gouvernement Ayrault de faire en sorte que la hausse des prix de l’énergie et des trains (hors TGV) ne dépasse pas l’inflation, soit 2%. Elle a été appliquée en dépit d’un avis en partie défavorable du régulateur du secteur, la Commission de régulation de l’énergie (CRE). 

Celle-ci a jugé dans un avis également paru dimanche au JO que la hausse de 2% ne permettait pas de couvrir complètement les coûts de production d’EDF pour les tarifs bleu et jaune prévus cette année, contrairement à ce que prévoit la législation. Ces tarifs auraient dû, selon ses calculs, être relevés de 5,7% et 2,6%, respectivement.

A noter qu’à cette hausse des tarifs réglementés est venue s’ajouter début juillet une augmentation, décidée par l’ancien gouvernement Fillon, de la Contribution au service public de l’électricité (CSPE), une taxe prélevée sur les factures d’électricité qui sert entre autres à financer le développement des énergies renouvelables. Cette hausse de la CSPE entraîne à elle seule une augmentation de 1,3% en moyenne des factures d’électriticé, d’après EDF, soit 9 euros par an.

Cette révision annuelle des prix de l’électricité (qui intervient traditionnellement autour du 1er août) entre en application juste après une nouvelle mise en garde contre les risques de flambée de l’énergie dans les années qui viennent.

Déjà, la semaine dernière, les tarifs réglementés du gaz naturel de GDF Suez avaient été relevés de 2% par le gouvernement (ce qui représente un surcoût annuel de 24 euros TTC en moyenne pour un client chauffé au gaz). 

Cette augmentation est entrée en vigueur vendredi 20 juillet. Là encore, le gouvernement a décidé de passer outre à l’avis de la CRE, qui avait estimé que cette hausse ne permettait pas de couvrir intégralement les coûts de GDF Suez. La formule censée s’appliquer lors des révisions des tarifs du gaz aurait du conduire à une hausse de 7,3%, d’après les calculs du régulateur.

http://www.leparisien.fr/economie/le-prix-de-l-electricite-a-augmente-de-2-ce-lundi-23-07-2012-2099713.php

Publié dans Y'en a marre de la baisse de notre pouvoir d'achat | Pas de Commentaire »

Y’ en a marre du pillage du mobilier national

Posté par ippolito le 6 août 2012

Nos élites pillent le Mobilier national
 
  Les trésors de la République sont bien mal gardés. Depuis que la Cour des comptes s’est alarmée de l’absence d’inventaires des collections publiques, une Commission interministérielle de récolement des dépôts d’oeuvres d’art a été mise en place afin de localiser les oeuvres des ministères, ambassades, palais de Justice, universités… 

Son président, Jean-Pierre Bady, a rendu en 2007 au ministre de la Culture son 9e rapport, dont pas un n’a été publié ! Dans Museum Connection*, Emmanuel Pierrat et Jean-Marie de Silguy révèlent ce qui s’apparente à un véritable pillage ! 

A Aix-en-Provence, c’est un magistrat qui est surpris à déménager nuitamment des meubles du Palais de Justice, au ministère de l’Agriculture, c’est une sculpture en marbre de 2,10 m qui se volatilise, à l’Assemblée nationale, c’est le président Jean-Louis Debré qui constate que 39 pièces sont introuvables, parmi lesquelles des tables de jeux Restauration en acajou, une bergère Premier empire, et… un Picasso ! 

Avec un taux de perte de 26%, le ministère des Affaires étrangères est le plus mauvais élève. Les ambassades, richement dotées, sont les plus faciles à dépouiller. En particulier en Europe de l’Est, où l’on retrouve des objets provenant des représentations françaises sur le marché de Naschmarkt, à Vienne. 

Le Mobilier national conserve plus de 200 000 meubles et objets d’art mis à la disposition des élites de la République. Pister les dépôts est une tâche difficile, confie Bady en évoquant son travail à la tête de la commission de récolement :

  » On a affaire à des gens puissants et je ne veux pas faire preuve d’une attitude trop policière. Notre rôle est largement pédagogique, l’important est qu’une prise de conscience s’opère et débouche sur des habitudes plus rigoureuses ». 

Ainsi de la Mairie de Paris, dépositaire de 11 tapis et tapisseries de grande valeur, dont 5 commandés à la Savonnerie par Colbert qui a refusé, de 1982 à 1997, de répondre aux demandes de restitution de la Cour des comptes et n’a toléré aucune inspection. 

En 1997, la Cour des comptes constatait déjà que le Mobilier national avait meublé 250 logements de fonction d’autorités non ministérielles. Elle pointait par ailleurs que pour de nombreuses pertes et vols avérés, aucune plainte n’avait été déposée… 

Il faut dire que le législateur est pour le moins magnanime qui prévoit, en cas de disparition, “l’émission d’un titre de perception pour la valeur des pièces, estimée au moment où la disparition est constatée, ou l’acquisition, sur proposition du déposant, d’une pièce équivalente qui sera inscrite sur les inventaires du déposant“. 

A croire que les occupants des Palais de Justice y trouvent leur compte ! 

Jeanne Pavard
*Museum Connection, d’Emmanuel Pierrat et Jean-Marie de Silguy, Editions First, 2008
**Le Monde, 17 septembre 2006

 Http://www.lecri.fr/2012/07/13/nos-elites-pillent-le-mobilier-national/34449

Publié dans Y'en a marre des politiques | Pas de Commentaire »

 

MesMots |
The World News Times |
Conserver notre cadre de vi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Manger!...Manger!
| sauver mon exploitation
| PASSION OCEAN