• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 11 août 2012

Y’en a marre du cout de la retraite a 60 ans

Posté par ippolito le 11 août 2012

Le vrai coût de la retraite à 60 ans

Combien va coûter le retour à la retraite à 60 ans décidé par Hollande et le gouvernement Ayrault ?

Le retour à la retraite à 60 ans entrera en vigueur le 1er novembre prochain et concernera 110 000 personnes en 2013, pour un coût estimé à 1,1 milliard d’euros seulement pour cette année là.

Le coût de la retraite à 60 ans est estimé à 3 milliards d’euros par an en année pleine ! Hollande compte financer le retour à la retraite à 60 ans par une hausse des cotisations vieillesse ( + 0,5 point).

Ce sont les salariés et les employeurs qui se partageront la charge de cette hausse des cotisations vieillesse.

Le gouvernement a également décidé que 2 trimestres de chômage et 2 trimestres de maternité pourront être pris en compte dans le calcul de la retraite.

Cependant, un dérapage des dépenses n’est pas à exclure et il est fort probable que la retraite à 60 ans coûte finalement bien plus que 3 milliards d’euros par an. Jusqu’à présent, les chiffrages n’ont jamais été tenus en matière de retraites, les comportements individuels étant difficiles à anticiper. 

Il est donc fort probable que la seule hausse de 0,5 point des cotisations vieillesse prévue par le gouvernement ne suffise pas à financer le retour à la retraite à 60 ans, dont le coût devrait vraisemblablement largement dépasser les 3 milliards d’euros par an.

source: le Figaro

http://www.impots-economie.com/le-vrai-cout-de-la-retraite-a-60-ans/

Publié dans Y'en a marre des déficits et de la dette | 1 Commentaire »

Y’en a marre de la fraude a la SECU

Posté par ippolito le 11 août 2012

Fraude à la Sécu : 479,5 millions d’euros en 2011

La fraude détectée par les caisses de sécurité sociale a atteint 479,5 millions d’euros en 2011, soit 22 millions d’euros de plus par rapport à 2010, selon le bilan 2011 de la lutte contre la fraude mis en ligne sur le site du ministère de l’Economie. 

La seule assurance maladie a détecté pour le régime général (salariés du privé) 120 millions d’euros de fraude en 2011 alors qu’en 2010 le montant s’élevait à 156,3 millions d’euros. 

Cette diminution s’explique par «la suspension du contrôle externe de la tarification à l’activité (T2A) dans les établissements de santé par le ministère pendant quatre mois», précise le rapport. Grâce à la détection de ces fraudes, l’assurance maladie a réalisé 150 millions d’euros d’économies en 2011. 

La fraude aux indemnités journalières (IJ) s’élève à 6,4 millions d’euros, contre 5,4 millions en 2010 et les médecins sont à l’origine de 7 millions d’euros de «préjudice financier» (5,5 millions en 2010). 

Pour le régime social des indépendants, la fraude s’est élevée en 2011 à 12,21 millions d’euros. Concernant la branche famille, le montant du préjudice financier dû aux fraudes détectées par les CAF (Caisses d’allocations familiales) s’établit à 101,5 millions d’euros.

Enfin pour la branche vieillesse (retraites), les fraudes détectées représentent un préjudice de 14 millions d’euros en 2011, contre 10 millions d’euros en 2010. Ce bilan dresse aussi un constat sur le travail illégal: 136.000 contrôles ont eu lieu sur 2010-2011 dans les secteurs prioritaires. 

«Suite à la mise en place d’une plus grande coopération interservices, le montant des redressements notifiés par les Urssaf et les MSA (Mutuelle sociale agricole) dans les secteurs prioritaires en 2011 s’élève à 115 millions d’euros, soit 30 millions de plus qu’en 2010», précise le rapport.

LeParisien.fr

http://www.leparisien.fr/economie/fraude-a-la-secu-479-5-millions-d-euros-en-2011-20-07-2012-2096846.php

Publié dans Y'en a marre des déficits et de la dette | Pas de Commentaire »

Y’en a marre des banques

Posté par ippolito le 11 août 2012

Les leçons à tirer du scandale du Libor

La banque britannique Barclays est au coeur d’un scandale financier pour avoir manipulé le taux d’intérêt Libor. Comme l’explique notre blogueur associé Laurent Pinsolle, les révélations ne font que commencer et d’autres banques mondiales pourraient se retrouver impliquées dans cette manipulation. Quelles leçons tirer de ce scandale ?

Banksters » (contraction de banquier et gangster), «Le cœur pourri de la finance » : The Economist n’y est pas allé de main morte pour dénoncer le scandale de la manipulation du LIBOR par la banque Barclays, qui a abouti à la démission de son patron et une amende de 450 millions de dollars.
 
Le Libor (London Inter-Bank Offered Rate) est un taux d’intérêt de référence des marchés financiers, sur lequel repose la bagatelle de huit cent mille milliards de dollars de contrat, plus de 10 fois le PIB de la planète… 

Le Libor est un taux fixé tous les jours par la compilation du coût de financement à trois mois en dollars estimé par 16 banques. Les 4 taux les plus élevés et les 4 taux les moins élevés ne sont pas pris en compte. Le Libor est la moyenne des 8 taux médians.
 
De manière intéressante, on constate que ce taux fondamental sur les marchés financiers ne reflète même pas la réalité de l’équilibre entre l’offre et la demande sur le marché, mais est seulement la moyenne d’estimations informelles fournies par quelques banques. 

Cette méthode pose beaucoup de problèmes car les banques sont juges et parties dans l’affaire. Communiquer un taux trop élevé (les chiffres sont publics) indique ainsi qu’une banque a des difficultés de financement.
 
Ensuite, ce taux détermine également une partie des coûts et des revenus d’une banque. Du coup, en fonction de son portefeuille, une banque peut avoir intérêt à faire baisser ou faire monter le Libor. Et c’est justement là que le scandale intervient. 

The Economist rapporte ainsi que Barclays a été reconnue coupable de manipulation du niveau du Libor, en soumettant presque toujours le taux plus élevé. Pire, il semble qu’elle ait agi en coordination avec d’autres banques.

A QUAND LE KÄRCHER POUR LA FINANCE ?

En réailté, nous n’en sommes qu’au début des révélations sur ce scandale absolument retentissant. En effet, l’amende de Barclays (450 millions de dollars) a été réduite parce que la banque a coopéré avec les autorités ! 

Et The Economist évoque que les enquêtes se poursuivent  à Citigroup, Deutsche Bank, HSBC, JPMorgan Chase, RBS et UBS. Bref, le gratin mondial de la finance pourrait bien être impliqué dans cette manipulation des taux d’intérêt. 
 
Ce nouveau scandale nous rappelle deux choses. La première, c’est le privilège incroyable des banques dans le monde occidental, et plus particulièrement européen. En effet, les banques ont le pouvoir de créer de la monnaie presque à volonté  (permettant à la BNP de tripler son bilan de 2002 à 2008) du fait de normes prudentielles extrêmement laxistes. Mieux, leur importance systémique (trop grandes pour faire faillite) impose aux Etats de venir à leur aide, quelqu’en soit le coût.
 
La seconde leçon, encore plus effrayante, c’est que nos dirigeants ne font rien ou presque pour réformer ce système financier devenu monstrueux, où les conflits d’intérêt sont légions, où les rémunérations restent encore complètement déraisonnables. Pire, les quatre années qui viennent de passer ont consacré l’irresponsabilité chronique de ce monde, qu’on ne peut pas laisser faire faillite, et qui a droit à une forme d’assurance gratuite de la part des Etats et des contribuables.
 
Les raisons qui expliquent le manque d’attention des politiques sur ces sujets restent mystérieuses. Aux intérêts croisés, je crois aussi qu’il y a également trop de conformisme et un manque de compréhension. A croire, que, comme le souhaite Lordon, il faudra une explosion du système pour le réformer.

http://www.marianne2.fr/Les-lecons-a-tirer-du-scandale-du-Libor_a220587.html

Publié dans Y'en a marre des banques, Y'en a marre des scandales financiers | Pas de Commentaire »

Y’ en a marre des subventions

Posté par ippolito le 11 août 2012

TER : 72 % du prix des billets est subventionné par le contribuable

Un récent rapport du CESE (Conseil économique et social) rendu public au début du mois de juillet s’interroge sur les conditions d’ouverture à la concurrence des trains express régionaux (TER). 

Ce rapport compile une foule de données chiffrées sur l’état des subventions au secteur ferroviaire régional : investissements, frais de fonctionnement et retraites des cheminots sont largement déficitaires et dopés à l’argent public.

Plus de 4,5 milliards d’euros d’argent public par an

Selon le rapport, « Près de 60 % du matériel TER en circulation aujourd’hui est récent et a été financé intégralement par les régions. » Le transport de voyageur n’est pas du tout rentable sur les lignes express régionales, puisque les recettes voyageurs ne représentent que 28 % (en 2011) du taux de couverture des coûts d’exploitation des lignes ferroviaires. Ce taux de couverture est, relate le rapport : « le plus souvent inférieur à 50 % et pouvant descendre à 20 % dans certaines régions ».

Subventionné à 72 % en moyenne, ce secteur reçoit chaque année 2,7 Milliards d’euros par les régions et 1,9 Milliard par l’Etat. Ces subventions annuelles  (4,6 Milliards d’euros en 2007)  sont d’ailleurs en constante augmentation. Ainsi, la part de l’Etat a augmenté de plus de 40 % en dix ans, et celle des régions de 63 % sur la même période.

Des retraites lourdement subventionnées

Enfin, le rapport  du cese rappelle que malgré la réforme des régimes spéciaux, celui des cheminots est lourdement déficitaire, et subventionné à plus de 60 % par le contribuable. Le rapport note d’ailleurs que l’augmentation des rémunérations des agents de la SNCF (ndlr, obtenues pour acheter la réforme des retraites) et la diminution des effectifs va amplifier le coût de ce système.

Des subventions coûteuses pour un moyen de transport qui ne représente que 15 % du trafic ferroviaire de voyageurs par an. Que faire ? Le rapport, prudent, propose d’ouvrir le secteur à la concurrence de façon progressive, en privlégiant l’expérimentation, à partir de 2015.

http://www.observatoiredessubventions.com/2012/ter-72-du-prix-des-billets-est-subventionne-par-le-contribuable/

Publié dans Y'en a marre des fonctionnaires, Y'en a marre des scandales financiers | Pas de Commentaire »

 

MesMots |
The World News Times |
Conserver notre cadre de vi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Manger!...Manger!
| sauver mon exploitation
| PASSION OCEAN