• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 11 avril 2013

Y’en a marre du chômage et surtout de la pauvreté

Posté par ippolito le 11 avril 2013

Minima sociaux : allocataires en hausse

On comptait 1,7 million de foyers bénéficiaires du RSA socle fin 2012, soit 6 % de plus en un an.

C’est une conséquence logique de la crise économique qui frappe le pays depuis fin 2008. Le nombre de foyers bénéficiaires du RSA ne cesse de progresser, battant record sur record. 

Fin 2012, ils étaient près de 1,7 million, selon la Caisse nationale d’allocations familiales (CNAF), qui gère cette prestation. C’est 2 % de plus que fin septembre et 6 % de plus en un an. Il s’agit là du RSA socle, le minimum social qui a remplacé le RMI en 2009 et qui intègre aussi les ex-bénéficiaires de l’allocation pour parents isolés (API).

« Cette évolution confirme la croissance relativement élevée observée chaque trimestre depuis le début de l’année 2012 », note la CNAF. Qui souligne que la hausse est deux fois plus rapide qu’en 2011. La courbe des bénéficiaires du RSA socle suit de près celle du chômage, avec un décalage dans le temps.

CMU : progression constante

Le RSA activité, lui, ne décolle toujours pas. Ce complément de revenus pour les travailleurs pauvres instauré en 2009 concernait 453.000 foyers fin décembre. Ce chiffre est à peu près stable sur trois mois.

Critiquée par la gauche et une partie de la droite, cette prestation doit être réformée d’ici à la fin de l’année, a promis le gouvernement (« Les Echos » du 14 mars).

Autre conséquence de l’explosion du chômage, la population qui touche des allocations de solidarité sous condition de ressources augmente fortement elle aussi : 462.000 personnes à fin février 2013, soit 8,4 % de plus en un an. 

Il s’agit surtout de l’allocation de solidarité spécifique (ASS), pour les chômeurs en fin de droits, mais aussi de l’AER (allocation équivalent retraite) pour les chômeurs qui ont suffisamment cotisé mais ne peuvent pas toucher leur retraite, faute d’avoir atteint l’âge légal.

Le nombre de bénéficiaires de la couverture maladie universelle (CMU-C) progresse lui aussi, mais moins vite. Ils étaient un peu plus de 4,5 millions fin 2012, 0,7 % de plus que fin octobre, selon les statistiques du Fonds CMU. Ce chiffre augmente presque sans discontinuer depuis trois ans.

Par Vincent Collen 

http://www.lesechos.fr/economie-politique/france/actu/0202686506435-minima-sociaux-allocataires-en-hausse-556633.php

Publié dans Y'en a marre de la pauvreté, Y'en a marre du chômage | Pas de Commentaire »

Y’en a marre des magouilles et surtout des hommes politiques

Posté par ippolito le 11 avril 2013

Mediapart assure que Jean-Marie Le Pen aurait un compte en Suisse

Le site d’information révèle l’existence d’un compte en Suisse ouvert en mars 1981 au nom de Jean-Marie Le Pen. Son ancien trésorier de campagne aurait en outre utilisé les services de plusieurs sociétés offshore. 

Un compte en Suisse aurait été ouvert en 1981 au nom du président d’honneur du Front National. L’intéressé dénonce une « opération fumigène ».

La nouvelle tombe au plus mauvais moment pour le Front National: une semaine après les aveux de Jérôme Cahuzac. Mediapart évoque mercredi l’ouverture d’un compte en Suisse, à l’UBS en 1981, par Jean-Marie Le Pen, le fondateur du FN, qui a confirmé mais en dénonçant « une opération fumigène » du site d’information. 

Documents à l’appui, le site d’information revient dans une enquête mercredi sur l’ouverture de ce compte en Suisse, déjà évoquée par le passé. Entre juin 1984 et avril 1986, deux millions de francs (304 898 euros) y auraient été déposés, sous forme de placements fiduciaires. 

Mediapart révèle aussi qu’un proche de Jean-Marie Le Pen, Jean-Pierre Mouchard, trésorier de son micro-parti Cotelec jusqu’en 1997, avait utilisé les services d’une société offshore de Gibraltar pour ses investissements. 

Jean-Marie Le Pen dénonce une « opération fumigène »

Contacté par l’AFP, le président d’honneur du FN a dénoncé une « opération fumigène » pour le dénigrer de la part des « KGBistes de Mediapart ». Il n’a pas démenti l’existence du compte ouvert à l’UBS, en Suisse, en 1981, mais selon lui, il s’agissait alors d’un « emprunt » pour sa société de disques, la Serp.

Pourquoi passer par une banque suisse pour cet emprunt? « Parce que les conditions étaient plus favorables que dans une autre banque », a répondu le fondateur du parti d’extrême droite. 

Dans un communiqué, le FN estime que ces « pseudos révélations » de Mediapart ne sont que « la resucée » de précédents articles et en veut pour preuve un droit de réponse qui avait été envoyé à L’Express en 1999. 

Dans les années 80, Jean-Marie Le Pen avait dû faire face à d’autres accusations de détention d’une partie de sa fortune en Suisse, de la part de son ex-épouse Pierrette Le Pen. « Ces déclarations ont été contredites solennellement depuis », a affirmé Jean-Marie Le Pen. 

La semaine dernière, Le Monde avait révélé que l’ancien avocat qui avait ouvert le compte en Suisse de l’ex-ministre du Budget Jérôme Cahuzac, en 1992, était un proche de Marine Le Pen, Philippe Péninque. 

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/mediapart-assure-que-jean-marie-le-pen-aurait-un-compte-en-suisse_1239082.html

Publié dans Y'en a marre des politiques | Pas de Commentaire »

Y’en a marre de Cahuzac et surtout des mensonges …

Posté par ippolito le 11 avril 2013

Cahuzac compare le mensonge sur son compte en Suisse à la promesse des 3% de déficit

Il s’interroge sur les «mensonges dignes» et les «mensonges indignes»…

Comment va Jérôme Cahuzac? A priori pas si mal, si l’on en croit les propos rapportés par Le Canard enchaîné ce mercredi.

L’ex-ministre du Budget, qui a provoqué un séisme la semaine dernière en avouant détenir un compte en Suisse, apparaît droit dans ses bottes et semble ne pas comprendre à quel point son mensonge devant l’Assemblée a choqué.

Il compare notamment ses franches dénégations devant les députés à propos de ce fameux compte suisse à la promesse d’atteindre 3% de déficit fin 2013 faite par François Hollande.

 «On me dit que j’ai menti sur ma situation personnelle. Cela veut dire quoi? Qu’il y aurait des mensonges indignes et d’autres qui seraient dignes? Quand on ment sur ordre, et pour des raisons politiques, à l’Assemblée, est-ce digne? A ce compte-là, j’ai menti devant l’Assemblée sur la possibilité de réaliser 3% de déficit en 2013», aurait-il expliqué.

Il compte redevenir député

Celui qui pense retrouver son siège de député avant la fin du mois d’avril lâche également à propos des parlementaires: «Si tous ceux qui ont menti à la représentation nationale devaient quitter l’hémicycle, il y en aurait des tonnes».

 Une pique qui devrait ravir les parlementaires qui, toutes tendances confondues, ne veulent pas revoir Jérôme Cahuzac dans l’hémicycle après son mensonge sur son compte en Suisse. Claude Bartolone, le président de l’Assemblée nationale, a confié tout faire pour convaincre l’ex-ministre de ne pas retrouver son mandat de député, comme il en a le droit après son départ du ministère.

Mais Jérôme Cahuzac ne l’entend pas de cette oreille: «ll n’y a que mes électeurs ou la justice qui peuvent me priver des bancs de l’Assemblée. 

Or je n’ai pas été battu et je n’ai pas été, pour l’heure, déclaré inéligible». Si cet amateur de boxe reste dans le même état d’esprit, l’ambiance promet d’être chaude à son retour dans l’hémicycle.

http://www.20minutes.fr/politique/1134817-20130410-cahuzac-compare-mensonge-compte-suisse-a-promesse-3-deficit

Publié dans Y'en a marre des mensonges, Y'en a marre des politiques | Pas de Commentaire »

 

MesMots |
The World News Times |
Conserver notre cadre de vi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Manger!...Manger!
| sauver mon exploitation
| PASSION OCEAN