• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 2 mai 2013

Y’en a marre des dépenses publiques pour la culture surtout à Marseille

Posté par ippolito le 2 mai 2013

Marseille, capitale européenne de la dépense publique

L’événement Marseille-Provence 2013, censé faire fructifier la désignation de la cité phocéenne comme « capitale européenne de la Culture », présente une note – salée – aux contribuables.

Un concert du célèbre DJ français David Guetta au parc Borely, à Marseille ? Sur le papier, l’idée pouvait paraître séduisante. Mais elle n’était pas du goût des contribuables marseillais. Réunis sous la bannière du « commando anti 23 juin » (la date prévue pour l’événement), 30 000 contribuables en colère contestent le financement public de cette manifestation.

Une pétition avait recueilli plus de 68 000 signatures, début mars pour faire annuler « cette subvention absurde » allouée par la Ville de Marseille. En effet, dans un compte-rendu du conseil municipal, la Ville de Marseille a montré qu’elle ne lésinait pas sur les moyens… de ses administrés :

« En contrepartie (de l’apport de notoriété suscité par l’événement) la Ville de Marseille versera à la Société Adam Concerts [organisatrice de l’événement, ndlr] une participation financière de 400 000 euros en deux versements. » 400 000 euros donc, pour un concert de deux heures où l’ « artiste » toucherait plus de 100 000 euros pour une heure de musique électronique.

Le reste de l’argent devant servir à financer un autre concert, toujours pas programmé, du chanteur américano-libanais Mika… Mais la mobilisation des contribuables a fini par payer. David Guetta ayant eu vent de l’agitation populaire, il a demandé dans un communiqué daté du 14 mars l’annulation du concert, « refusant d’être mêlé à un débat politique, et avant tout préoccupé que certains Marseillais se sentent lésés par une subvention qui ne le concernait pas. » ( voir Subvention Guetta annulée)

Créé par l’inévitable Jack Lang, le concept de capitale européenne de la culture est censé apporter une notoriété à la ville désignée. A Marseille, les plus farouches zélateurs du projet estiment qu’il rapportera 6 euros pour 1 euro investi. Pour l’instant, seules les dépenses, colossales, sont connues. Le cas du concert annulé de David Guetta est, à cet égard, un formidable contre-exemple, financé par la Ville et non par Marseille-Provence 2013.

Ces « jeux olympiques de la Culture » vont faire doubler le niveau de contribution des contribuables (qui vont participer au financement européen et municipal du projet) pour l’année 2013. Les « efforts » de l’Union européenne et de la Ville retombent sur leurs administrés, et les organisateurs s’en félicitent…

Pas moins de 900 manifestations culturelles seront organisées tout au long de l’année. Le tout pour un budget total de près de 700 millions d’euros, dont 600 millions d’euros d’argent public !

La seule programmation culturelle représente un budget total de près de 92 millions d’euros dont l’effort revient aux collectivités. La Ville de Marseille prend à sa charge 22 % de ce montant global, l’Etat et l’Europe 15 %, la Région PACA 12,5 %.

Et seuls 15 millions d’euros sont assurés par du mécénat d’entreprises privées, pour une opération dont la rentabilité n’est même pas assurée ! Mais Marseille-Provence 2013 a vu les choses en grand.

Une quarantaine de manifestations internationales vont avoir lieu, des nouveaux musées sont inaugurés, la cité phocéenne est l’objet de rénovations spectaculaires, dont celle du Vieux port, par les soins de l’architecte Norman Foster.

Sont aussi organisées des expositions et quelques événements d’« envergure » : le jour de l’inauguration, la ville a été plongée dans le noir avant que l’éclairage public ne soit rallumé et que des « anges » ne jettent des plumes du haut d’une grue…

Marseille pointe déjà fièrement à la 2ème place du classement des villes de France de plus de 100 000 habitants les plus endettées par habitant. Sa dette totale atteint le record de 1,8 milliard d’euros, soit 2 103 euros par habitant.

Le tout s’explique par une gestion dispendieuse : l’exemple du Stade vélodrome, qui accueille les matches de l’Olympique de Marseille, est révélateur. Engagée dans des travaux de rénovation du stade depuis 2011, pour accueillir l’Euro 2016 de football, la mairie y a consacré un budget de 273 millions d’euros, payé par les collectivités.

Ville, Etat, région, et département ont déjà mis 160 millions d’euros sur la table. Pour le reste, un prêt avec intérêts a été contracté par la municipalité, qui devra rembourser à son créancier, la société Arema, pas moins de 11,5 millions d’euros par an pendant 31 ans !

Soit 356,5 millions en plus de la mise de départ… et ce malgré l’ endettement de la ville de Marseille et la proposition de l’OM de prendre en charge le projet pour devenir propriétaire de son stade… Belle
bouillabaisse !

Antoine Renaud

source: Les Dossiers du Contribuable n°12 ” Réquisitoire contre les dépenses inutiles des maires”, avril-mai 2013, 68 pages – 4,50 €.

http://www.observatoiredessubventions.com/2013/marseille-capitale-europeenne-de-la-depense-publique/

Publié dans Y'en a marre de la culture | Pas de Commentaire »

Y’en a marre de la hausse des dépenses sociales mais surtout de l’augmentation de la pauvreté

Posté par ippolito le 2 mai 2013

Départements : les dépenses sociales passeront de 15 à 18 milliards d’ici à 2016

Un groupe de travail est chargé de trouver de nouvelles ressources fiscales.

Dans son discours sur la décentralisation l’an dernier, le président de la République s’était engagé à trouver des ressources « pérennes et suffisantes » aux départements. Le gouvernement a commencé par évaluer les besoins. 

Le groupe de travail chargé de réfléchir sur le financement de l’allocation personnalisée d’autonomie, de la prestation de compensation du handicap et du revenu de solidarité active (RSA), conduit par Vincent Lena de la Cour des comptes, a estimé que la charge pourrait passer de 15 milliards d’euros en 2012 à 18 milliards d’ici à 2016.

 Un chiffre « validé par l’ensemble des participants », selon la ministre déléguée à la Décentralisation, Anne-Marie Escoffier.
Un fonds « exceptionnel »

Ces dépenses représentent en moyenne 60 % du budget des départements et le reste à charge, après compensations versées par l’Etat, est évalué entre 4,6 et 5,8 milliards d’euros. Cette tendance à la hausse pourrait pousser les départements à réduire leurs investissements de 30 %, selon le groupe de travail.

Que faire ? Le fonds de secours de 170 millions est « exceptionnel » a martelé la ministre, tout en affirmant que  « toutes les pistes sont ouvertes ». Les propositions seront remises au Premier ministre fin mai. 

Certains poussent l’idée que l’Etat reprenne le contrôle de la part des droits de mutation versés aux départements, les déplafonne et en redistribue lui-même le montant aux départements afin d’optimiser la répartition territoriale. 

Claudy Lebreton, président de l’association des départements, affirme de son côté que les solutions trouvées devront « former un bloc cohérent »

Julie Chauveau, Les Echos

http://www.lesechos.fr/economie-politique/france/actu/0202741371168-departements-les-depenses-sociales-passeront-de-15-a-18-milliards-d-ici-a-2016-563589.php

Publié dans Y'en a marre de la pauvreté | Pas de Commentaire »

Y’en a marre des scandales sanitaires et surtodes mensonges

Posté par ippolito le 2 mai 2013

Ouverture d’une enquête sur des prothèses articulaires non conformes

Des prothèses articulaires fabriquées par le laboratoire Ceraver font l’objet d’une enquête de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), révèle jeudi 2 mai le Parisien/Aujourd’hui en France.

« Il y a environ 650 patients porteurs de prothèses non certifiées CE », a expliqué au journal le directeur adjoint de l’ANSM, François Hébert. « Les implantations ont été faites dans une soixantaine d’établissements hospitaliers en France. Pour l’instant, nous n’avons pas identifié de risque sanitaire mais un problème de conformité ».

L’ANSM demande aux chirurgiens d’assurer un « suivi individualisé » en recevant les patients concernés, sur lesquels ils devront pratiquer un examen clinique et une radio pour vérifier l’état de la prothèse, ajoute le quotidien, précisant que l’ANSM a effectué le 2 avril des perquisitions chez Ceraver.

Marisol Touraine, la ministre de la santé, a demandé à l’ANSM de « prendre toutes les mesures nécessaires » pour le « retrait » de ces prothèses orthopédiques non conformes.

  »IL Y A DES CHOSES ANORMALES »

« Sur l’emballage des prothèses, il y a des choses anormales, je le concède », déclare au Parisien le PDG de Ceraver, Daniel Blanquaert. »On est en faute mais, pour nous, les modifications apportées aux prothèses étaient mineures et ne justifiaient pas de nouvelle certification, ce qui prend un à deux ans. »

Spécialisé dans les prothèses de la hanche et du genou, le laboratoire Ceraver, implanté à Roissy-en-France (Val-d’Oise), est également accusé d’avoir fait des essais sur l’homme sans autorisation. 

Ainsi, selon l’enquête, en juin 2011 à l’hôpital Ambroise-Paré de Boulogne (Hauts-de-Seine), des médecins ont placé dans le fémur de quatre patients des tiges métalliques portant un biorevêtement antibactérien de Ceraver qui ne bénéficiait pas des autorisations nécessaires. Le laboratoire et les médecins concernés se renvoient la responsabilité.

« ÉVITER TOUT RISQUE SANITAIRE »

Le Parisien a également interrogé sur cette affaire le cabinet de la ministre de la santé, qui a promis une enquête pour « identifier les causes de ces dysfonctionnements, les responsables en cas de fraude avérée et les mesures à prendre afin d’éviter tout risque sanitaire. »

Cette nouvelle affaire intervient alors que la vaste fraude aux implants mammaires de la société PIP, touchant plus de 6 000 victimes, est actuellement jugée à Marseille. Ceraver écoule plus de 3 000 prothèses par an, dont 300 à Lariboisière (Paris 10e), son premier client.

http://www.lemonde.fr/sante/article/2013/05/02/ouverture-d-une-enquete-sur-des-protheses-articulaires-non-conformes_3169356_1651302.html

Publié dans Y'en a marre des mensonges | Pas de Commentaire »

 

MesMots |
The World News Times |
Conserver notre cadre de vi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Manger!...Manger!
| sauver mon exploitation
| PASSION OCEAN