• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 8 juillet 2013

Y’en a marre des partis politiques, de l’UMP et de Nicolas Sarkozy surtout pour les contribuables

Posté par ippolito le 8 juillet 2013

Que vous le vouliez ou non, vous allez payer pour renflouer l’UMP

Le saviez-vous ? Tout don à un parti politique ouvre le droit à une réduction d’impôt de 66%. Vous allez donc au final, renflouer de manière indirecte par l’intermédiaire de l’Etat, les caisses de l’UMP.

Suite au rejet par le Conseil constitutionnel du compte de la campagne présidentielle de 2012 de Nicolas Sarkozy, qui prive l’UMP de 11 millions d’euros de remboursement de la part de l’Etat, les dons se multiplient. 

Mais ce ne sera pas sans coût pour l’État, car cette souscription entraîne automatiquement le droit à des réductions d’impôts pour les particuliers.

Dans le cas des partis politiques, le versement d’un don ouvre le droit à une réduction d’impôt égale à 66% du montant du don. Ainsi, une personne donnant 100€ à l’UMP n’en paiera en réalité que 34€. Et donc 66€ aux frais des contribuables.

La loi prévoit des limites aux dons et au montant du remboursement. Un citoyen ne peut pas donner plus de 7500€ par an à un parti politique, soit une limite de 15.000 € par foyer fiscal.

 En donnant la somme maximale, le contribuable se voit donc offrir une réduction d’impôt de 4950€, soit 2550€ réellement sortis de sa poche.

Selon l’UMP, près d’1,1 millions d’€ de dons ont été reçus. Ce montant, correspondant à ce qui a déjà été réglé par internet via le site de l’UMP, exclut les dons par courrier que le parti devrait commencer à récolter dans les prochains jours.

Sources : Services-Publics / Le Figaro / Le Journal du Siècle

http://lejournaldusiecle.com/2013/07/06/que-vous-le-vouliez-ou-non-vous-allez-payer-pour-renflouer-lump/

Publié dans Y'en a marre de Nicolas Sarkozy, Y'en a marre des gaspillages de l'argent public, Y'en a marre des impôts et des taxes | Pas de Commentaire »

Y’en a marre des impôts et surtout de la baisse de notre pouvoir d’achat

Posté par ippolito le 8 juillet 2013

1,6 million de Français ont payé des impôts pour la première fois

A cause du gel du barème,900 000 foyers sont devenus imposables en 2012. Ils sont près du double à être désormais soumis à la taxe d’habitation. Une progression record.
 
Pour la première fois dans l’histoire récente, la France compte pratiquement autant de ménages imposés (18,15 millions) que de foyers épargnés par l’impôt sur le revenu. 

Les chiffres du rapport annuel 2012 de la Direction générale des finances publiques publiés mardi montrent une véritable explosion du nombre de particuliers soumis à cette fiscalité : 940000 contribuables ont payé des impôts pour la première fois en 2012. 

Plus surprenant encore, 31,6 millions de ménages ont reçu en octobre 2012 un « avis d’imposition » de taxe d’habitation. C’est 1,6 million de plus qu’en 2011! 

Un record. Qu’a-t-il bien pu se passer pour aboutir à une telle multiplication des contribuables? Eclatement des familles (donc plus de taxes d’habitation), hausse des revenus des ménages, réduction de certains avantages fiscaux (suppression progressive de la demi-part supplémentaire pour les parents isolés, etc.)… Peut être.

Décision du gouvernement Fillon

Reste la cause principale, celle qui fournit l’essentiel du bataillon : le gel du barème de l’impôt sur le revenu. Décidée par le gouvernement Fillon fin 2011 — avec application sur les impôts payés en 2012 —, cette mesure technique consistait à laisser changer la grille qui permet de fixer l’impôt payé par part : 5,5% pour les revenus compris entre 5963 € et 11896€; 14% entre 11897€ et 26420€, etc.

 Depuis plus de trente ans, le barème avait été réévalué chaque année. Pas cette fois. La mesure permettait ainsi de faire entrer 1,7 Md€ par an dans les caisses de l’Etat. Pas négligeable en temps de crise…

Comme le disait le gouvernement de François Fillon, « la mesure ne change rien pour les personnes dont les revenus n’augmentent pas ». Le hic, c’est qu’en moyenne la rémunération des Français est un peu revalorisée chaque année. Au moins pour faire face à l’augmentation des prix. 

Résultat, ce gel du barème, renouvelé par la gauche en 2012 pour les plus riches, s’est traduit par une hausse généralisée de l’impôt pour les contribuables déjà imposés et l’entrée dans l’imposition de plusieurs centaines de milliers de personnes.

« Les simulations réalisées par la précédente majorité prévoyaient qu’environ 400000 personnes supplémentaires paieraient l’impôt sur le revenu à cause de ce gel du barème », explique Vincent Drezet, secrétaire général du syndicat Solidaires finances publiques.

 Hélas pour ces contribuables ! les conséquences de cette désindexation ne s’arrêtent pas là. « Elle a des effets en cascade, notamment sur la taxe d’habitation », souligne Vincent Drezet. En effet, devenir imposable à l’impôt sur le revenu, c’est perdre le droit d’être exonéré de taxe d’habitation. La facture a donc été salée au final.

http://www.leparisien.fr/economie/votre-argent/1-6-million-de-francais-ont-paye-des-impots-pour-la-premiere-fois-03-07-2013-2949941.php

Publié dans Y'en a marre de la baisse de notre pouvoir d'achat, Y'en a marre des impôts et des taxes | Pas de Commentaire »

Y’en a marre des subventions aux fédérations sportives

Posté par ippolito le 8 juillet 2013

Subventions aux fédérations sportives

Le montant total des subventions aux fédérations sportives françaises s’élevait à 55,5 millions d’euros en 2011.

Quelles fédérations sportives touchent les plus grosses subventions ?

La Fédération française de ski touche la subvention la plus importe, avec 3,95 millions d’euros perçus en 2011.

La Fédération de handball a quant à elle bénéficié d’une subvention de 3,26 millions d’euros en 2011.

La Fédération du cyclisme a reçu une subvention publique de 3,18 millions en 2011.

La Fédération de l’aviron a bénéficié d’une aide publique de 3,16 millions.

La Fédération d’athlétisme a touché 3,09 millions d’euros de subventions et la Fédération de natation, 3,04 millions d’euros en 2011.

La Fédération française de football a quant à elle reçu une subvention de 2,78 millions d’euros, soit moins que les Fédérations de judo, de gymnastique ou de canoë-kayak.

source: lemonde.fr

http://www.observatoiredessubventions.com/2013/subventions-aux-federations-sportives/

Publié dans Y'en a marre des déficits et de la dette | Pas de Commentaire »

Y’en a marre de la baisse des taux des livrets bancaires et surtout des banques

Posté par ippolito le 8 juillet 2013

Les taux des livrets bancaires n’en finissent plus de baisser

La rémunération des livrets bancaires fiscalisés fond comme neige au soleil. En mai, leur taux brut moyen, hors opération promotionnelle, est tombé à 1,45%, selon des données publiées jeudi par la Banque de France. Une baisse de 0,47 point en un an, qui le fait glisser à son plus bas niveau depuis près de 3 ans (août 2010).

Même les acteurs les plus agressifs du marché n’échappent pas à ce mouvement. En témoigne le récent repli de 0,2 point, à 2% brut, du taux de base du Livret Zesto, distribué par RCI Banque, la filiale bancaire de Renault. Il y a un an et demi, lors du lancement de ce produit, le taux avait été fixé à… 2,8% ( lire notre banc d’essai des livrets d’épargne, taux promotionnels compris ).

Et encore, cette rémunération s’entend avant impôts. Pour rappel, les intérêts supportent les prélèvements sociaux (15,5%), puis sont soumis au barème de l’impôt sur le revenu (entre 0 et 45% suivant la tranche d’imposition du ménage). Soit un taux de taxation pouvant aller jusqu’à 58,2% pour les contribuables les plus aisés.

Le recul des taux de ces livrets est lié à la baisse de celui du Livret A, sur lequel se calent la plupart des banques. La rémunération de ce produit d’épargne réglementé, qui dépend notamment de l’inflation, a en effet reculé de 0,5 point en février dernier, à 1,75%, en raison de la décrue des prix à la consommation.

Et les perspectives ne sont pas vraiment réjouissantes. Comme l’inflation a continué de ralentir ces derniers mois, le taux du Livret A devrait être à nouveau revu en baisse le 1er août prochain, a confirmé récemment le ministre de l’Economie, Pierre Moscovici.

Reste à savoir quelle sera l’ampleur de ce repli. « Avec une application stricte de la règle de calcul, le taux pourrait être ramené à 1%, voire 0,75% compte tenu de la très faible inflation. Mais le gouvernement devrait donner un coup de pouce, et limiter la baisse à 1,5% voire 1,25% », estime Cyril Blesson, associé au cabinet Pair Conseil. La réponse est attendue dans les jours à venir.

© Capital.fr

http://www.capital.fr/finances-perso/actualites/les-taux-des-livrets-bancaires-n-en-finissent-plus-de-baisser-857379

Publié dans Y'en a marre des banques | Pas de Commentaire »

 

MesMots |
The World News Times |
Conserver notre cadre de vi... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Manger!...Manger!
| sauver mon exploitation
| PASSION OCEAN