• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 15 août 2013

Y’en a marre de l’exil de nos entreprises et surtout de la pression fiscale en France

Posté par ippolito le 15 août 2013

Plus de 850 sociétés françaises se sont installées en Suisse cette année

Afin de réduire leur facture d’impôts et de charges sociales…

Plus de 850 sociétés françaises se sont installées en Suisse depuis le début de l’année, notamment pour réduire leur facture d’impôts et de charges sociales, rapporte mercredi le Tages-Anzeiger. 

«La chambre de commerce franco-suisse compte un peu plus de 850 entreprises avec un actionnariat français qui se sont faites enregistrer en Suisse depuis le début de l’année», indique le quotidien suisse alémanique. L’année précédente, ce chiffre se montait à 611, a-t-il précisé.

Surtout pour les hauts salaires

«Plus encore qu’une fiscalité des entreprises plus faible, ce sont les économies sur les charges sociales auxquelles s’intéressent les entreprises françaises», pointe le Tages-Anzeiger. Sur les salaires mensuels de plus de 10.000 francs suisses (8.000 euros), les charges sociales se montent à 32% en Suisse, contre 65% en France, a souligné le journal suisse.

Interrogée par le Tages-Anzeiger, Claudine Schmid, la députée française (UMP) représentant les Français vivant en Suisse et au Liechtenstein, a estimé que cet afflux d’entreprises françaises dans le petit pays alpin vient confirmer ses observations récentes, sur le fait que les sociétés tendent à envoyer leurs cadres dirigeants bien payés à l’étranger, y compris en Suisse, bien que la production reste en France.

Avec AFP

http://www.20minutes.fr/societe/1210165-20130814-plus-850-societes-francaises-installees-suisse-annee

Publié dans Y'en a marre des impôts et des taxes | Pas de Commentaire »

Y’en a marre des médecins qui pratiquent des dépassements d’honoraires excessifs et surtout du déficit de la Sécurité Sociale

Posté par ippolito le 15 août 2013

La Sécu rappelle à l’ordre près de 500 médecins pratiquant des tarifs excessifs

L’Assurance maladie a indiqué mercredi avoir envoyé près de 500 courriers à des médecins pratiquant des dépassements d’honoraires excessifs, comme le prévoit un accord signé à l’automne visant à les limiter.

Environ 500 courriers ont déjà été envoyés sur un total de 554 médecins concernés, a précisé l’Assurance maladie, confirmant une information du Monde . 

En tout, 29.135 médecins pratiquent des dépassements d’honoraires. L’Assurance maladie juge excessifs des tarifs dont la moyenne dépasse 2,5 fois le tarif Sécu. 

Dans le détail, 105 médecins « à exercice particulier » (homéopathes, etc), 101 chirurgiens, 77 généralistes, 69 gynécologues et 49 ophtalmologues sont destinataires de ce courrier, entre autres.

L’hôpital est aussi concerné puisque 85 d’entre eux y exercent. Par ailleurs, 264 travaillent en Ile-de-France, dont 143 à Paris, où l’on compte le plus grand nombre de dépassements.

Des sanctions pouvant aller jusqu’au déconventionnement

Après une période d’observation, si ces médecins ne modèrent pas leurs tarifs, la Sécu prévoit de transmettre leur dossier devant une commission paritaire régionale, qui doit se tenir entre octobre et décembre. 

Les sanctions prévues peuvent entraîner le déconventionnement, c’est-à-dire que les patients ne sont plus pris en charge par l’Assurance maladie.
Cette procédure a été mise en place à la suite de l’accord sur les dépassements d’honoraires signé fin octobre 2012 entre l’Assurance maladie et trois syndicats de médecins. 

Cet accord prévoit, comme l’avait promis François Hollande durant sa campagne, d’encadrer les dépassements d’honoraires qui ont augmenté ces dernières années, et de sanctionner les abus.

Pour inciter les médecins à limiter leurs tarifs, un contrat d’accès aux soins, avec des avantages financiers, a été instauré: au dernier recensement, 7.160 praticiens y avaient adhéré. 

Initialement prévue le 1 er juillet, son entrée en vigueur avait été repoussée au 1 er octobre, faute d’un quota suffisant d’adhérents, fixé à plus de 8.000. Le taux moyen des dépassements s’est stabilisé en 2012 à 55,9% du tarif Sécu contre 56,1% un an plus tôt.

http://www.lesechos.fr/economie-politique/france/actu/0202950076495-la-secu-rappelle-a-l-ordre-pres-de-500-medecins-pratiquant-des-tarifs-excessifs-595379.php

Publié dans Y'en a marre des déficits et de la dette | Pas de Commentaire »

Y’en a marre des dettes publiques et surtout de l’Europe

Posté par ippolito le 15 août 2013

La carte d’Europe des dettes publiques

Plus de 11.000 milliards d’euros : c’est le montant astronomique de la dette publique accumulée, année après année, par les pays européens. Découvrez, grâce à notre carte interactive, l’état de santé économique du Vieux Continent.

Trois ans après le premier plan de sauvetage de la Grèce, la crise de la dette mine toujours le Vieux Continent. Au premier trimestre 2013, 18 des 27 membres de l’Union européenne ont encore vu leurs finances publiques se dégrader (sans compter la Croatie, entrée le 1er juillet). 

Résultat, le ratio dette sur Produit intérieur brut (PIB) moyen de ces pays a encore grimpé de 1,6 point, à 92,2%. Au total, ils doivent rembourser quelque 11.112 milliards d’euros. Colossal ! 

Le plus mauvais élève de la région est, sans surprise, la Grèce. Malgré les multiples plans de sauvetage, la dette y atteint toujours 160,5% du PIB. Quatre autres pays possèdent un ratio de dette publique supérieur à leur richesse nationale : l’Italie (130,3%), le Portugal (127,2%), l’Irlande (125,1%) et la Belgique (104,5%). 

La France n’est pas beaucoup mieux lotie : à 4,8%, le déficit public tricolore a été l’un des plus élevés de l’Union en 2012, derrière l’Espagne (10,6%), la Grèce (10%), l’Irlande (7,6%), le Portugal (6,4%), Chypre et le Royaume-Uni (6,3%). 

Et la dette publique de l’Hexagone a encore grimpé au cours des trois premiers mois de l’année, à 1.870 milliards d’euros, soit 91,9% du PIB. 

En fait, les pays respectant les critères de Maastricht sont rares. Seuls 7 affichent à la fois un déficit inférieur à 3% et une dette publique inférieure à 60% du PIB, dont 3 au sein de la zone euro (Estonie, Luxembourg et Finlande). 

Et la situation ne devrait pas s’améliorer cette année, vu la récession attendue cette année (-0,1% selon les prévisions de la Commission européenne). 

La France, par exemple, s’attend d’ailleurs à ce que sa dette publique atteigne 93,6% du PIB en 2013, puis 94,3% en 2014. Ce, en espérant que l’activité progresse de 0,1% puis de 1,2% au cours de ces deux années. Un scénario qui est loin d’être acquis, comme l’ont déjà prédit certains experts… 

Passez la souris sur un pays pour faire apparaître ses principales données macroéconomiques : dette et déficit public, chômage et taux de croissance. Les pays dont la dette publique est inférieure à 60% du PIB, en relative bonne santé, s’affichent en vert. Les plus mauvais élèves, où la dette est supérieure à la richesse nationale (plus de 100% du PIB), en rouge. Les autres, en orange. 

http://www.capital.fr/a-la-une/dossiers/la-carte-d-europe-des-dettes-publiques

Publié dans Y'en a marre de l'Europe, Y'en a marre de la crise, Y'en a marre des déficits et de la dette | Pas de Commentaire »

Y’en a marre de jean marc Ayrault

Posté par ippolito le 15 août 2013

Ayrault annule une dette de 289 millions d’ euros de la Nouvelle-Calédonie

La visite officielle de Jean-Marc Ayrault en Nouvelle-Calédonie n’a pas été saluée comme il convenait. Pendant 2 jours, du 26 au 28 juillet, le Premier ministre a arpenté le Caillou.

Ayrault a déposé une gerbe à Ouvéa en mémoire des indépendantistes et des militaires tués en 1988, il a visité une usine de nickel et, surtout, il a marqué la présence de l’ Etat alors que le territoire doit organiser un référendum d’auto-détermination en 2014. Rien de tonitruant, et pourtant !

La nouvelle est tombée le 6 août, 8 jours après son départ. Le Haut-Commissariat de la République a confirmé à l’ AFP que l’ Etat venait de décider de laisser courir la prescription quinquennale de la dette minière. 

Autrement dit, d’effacer d’un coup de gomme la modique somme de 289 millions d’euros. Une dette due à l’ Etat, qui, entre 1975 et 1984, avait accepté de combler la perte de recettes fiscales liée à la baisse du cours du nickel.

Ayrault a donc tenu à faire à la Nouvelle-Calédonie ce joli cadeau de 289 millions d’euros. Et cela sans aucune publicité. Il n’a même pas évoqué le sujet lors de son tête-à-tête avec les 2 députés calédoniens. « Il n’en a parlé publiquement à aucun moment. C’est une surprise », s’étonne un proche du dossier.

Certes, le Premier ministre n’est jamais très démonstratif, mais, sur ce coup là, il est d’une discrétion de violette. Comme s’il avait honte de ce cadeau. Ou plutôt comme s’il avait estimé que, par les temps qui courent, mettre en avant ce beau geste ne serait pas politiquement rentable. Pas très nickel tout ça.

Article extrait du Canard enchaîné du  13/08/13

http://www.observatoiredessubventions.com/2013/ayrault-annule-une-dette-de-289-millions-d-euros-de-la-nouvelle-caledonie/

Publié dans Y'en a marre des déficits et de la dette | Pas de Commentaire »

 

MesMots |
The World News Times |
Conserver notre cadre de vi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Manger!...Manger!
| sauver mon exploitation
| PASSION OCEAN