• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 9 janvier 2014

Y’en a marre des magouilles de Jean Pierre Kucheida

Posté par ippolito le 9 janvier 2014

Pourquoi Jean-Pierre Kucheida est mis en examen

Le parquet de Lille, qui a inculpé l’ancien député-maire PS pour corruption passive et recel d’abus de biens sociaux, le soupçonne d’enrichissement personnel.

L’ancien député-maire socialiste de Liévin (Pas-de-Calais) Jean-Pierre Kucheida a été mis en examen, mercredi 8 janvier, pour corruption passive et recel d’abus de biens sociaux dans le cadre d’une enquête financière sur des faits de corruption présumée au sein de la fédération PS du Pas-de-Calais, a indiqué le parquet de Lille.

Deux chefs d’entreprise et un agent territorial ont aussi été mis en examen pour « corruption active et recel d’abus de biens sociaux ». Les quatre hommes ont été placés sous contrôle judiciaire et remis en liberté après une trentaine d’heures de garde à vue.

D’une enquête sur le financement de la fédération PS…
L’information judiciaire ouverte contre X en juin 2013 qui a donné lieu à ces mises en examen faisait suite à une enquête préliminaire visant notamment Jean-Pierre Kucheida. Elle avait été ouverte par le parquet courant 2011 après des dénonciations de Gérard Dalongeville, ancien maire PS d’Hénin-Beaumont condamné en août 2013 pour détournement de fonds publics et corruption.

L’ancien élu avait écrit à un juge pour dénoncer un système de financement occulte de la fédération PS du département via des sociétés d’économie mixte que dirigeait Jean-Pierre Kucheida et des entreprises. Des perquisitions ont été menées en décembre 2012 au siège de la fédération socialiste du Pas-de-Calais à Lens et à la section PS de Liévin. Plusieurs élus socialistes ont aussi été entendus courant janvier 2013.

… à des soupçons d’enrichissement personnel
Mais les éléments qui ont donné lieu aux récentes gardes à vue de Jean-Pierre Kucheida et des trois autres personnes poursuivies dans cette affaire « ont trait à de l’enrichissement personnel », selon une source proche de l’enquête. « On est davantage sur un ordre d’enrichissement privatif, on n’est absolument pas dans un financement d’une structure quelle qu’elle soit. »

En effet, lors de ces gardes à vue, « il a été question de l’acquisition de terrains, de l’achat et la transformation d’une ancienne clinique en résidence, ainsi que de l’éventuelle contrepartie que les entreprises généreuses auraient pu en retirer », écrit La Voix du Nord. « Il s’agit de travaux réalisés pour Jean-Pierre Kucheida et d’acquisitions de biens immobiliers ou fonciers, notamment au milieu des années 2000. L’ex-maire et député de Liévin a-t-il bénéficié des largesses de la part des entrepreneurs ? Dans ce cas, a-t-il renvoyé l’ascenseur sous forme de marchés attribués généreusement ? », s’interroge le journal.

Jean-Pierre Kucheida est toujours conseiller municipal de Liévin et président de la communauté d’agglomération Lens-Liévin. Il a été condamné le 21 mai 2013 à une amende de 30 000 euros pour abus de biens sociaux, dans une autre affaire. Il a aussi été reconnu coupable d’avoir fait un usage abusif de la carte bleue de la Soginorpa, un bailleur social qui gère quelque 62 000 logements miniers et qu’il a présidé.

http://www.francetvinfo.fr/politique/l-ancien-depute-ps-jean-pierre-kucheida-mis-en-examen-pour-corruption-passive-et-recel-d-abus-de-biens-sociaux_500232.html

Publié dans Y'en a marre des politiques | Pas de Commentaire »

Y’en a marre des escroqueries a la sécu

Posté par ippolito le 9 janvier 2014

Sécu : une escroquerie de 730.000 euros

Une infirmière qui a reconnu des escroqueries à l’assurance maladie pour un montant d’environ 730.000 euros sera jugée en février devant le tribunal correctionnel de Douai (Nord), a indiqué mercredi le parquet.

Cette femme de 47 ans, « qui exerce dans l’arrondissement de Douai », a été placée en garde à vue lundi puis présentée au parquet et placée sous contrôle judiciaire mercredi dans l’attente de son jugement fixé au 18 février, a déclaré Eric Vaillant, procureur de Douai.

L’infirmière a reconnu avoir escroqué trois caisses, la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM), la Mutualité sociale agricole (MSA) et la Caisse régionale de sécurité sociale dans les mines (Carmi), à l’aide de « falsifications de demandes de remboursement », selon Vaillant.

Elle aurait commis ces escroqueries pendant plus de quatre ans, entre octobre 2009 et décembre 2013. Le procureur a saisi la Division économique et financière de la police judiciaire de Lille en mai 2013, à la suite d’une dénonciation des faits par la CPAM de Lille-Douai. L’escroquerie peut être punie de cinq ans d’emprisonnement et de 375.000 euros d’amende.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/01/08/97001-20140108FILWWW00619-secu-une-escroquerie-de-730000-euros.php

Publié dans Y'en a marre des déficits et de la dette, Y'en a marre des scandales financiers | Pas de Commentaire »

Y’en a marre du chômage et surtout des promesses de François Hollande

Posté par ippolito le 9 janvier 2014

Pourquoi le chômage ne baissera pas en 2014

Les Français ont bien compris que la dynamique économique n’est pas au rendez-vous en ce début d’année. La croissance de 0,2% de la fin 2013 place le PIB au même niveau que celui de 2008 : le chômage continuera à augmenter.

Il y a un an, François Hollande promettait pour 2013 l’inversion de la courbe du chômage 

Deux données sont fondamentales en économie : les données de l’activité économique et les données démographiques. Leur observation indique que le chômage ne peut pas baisser et ne baissera pas en 2014, mais continuera à augmenter. 
  
Les Français ont bien compris que la dynamique économique n’est pas au rendez-vous en ce début d’année. La croissance de 0,2% de la fin 2013 place le PIB au même niveau que celui de 2008 : le chômage continuera à augmenter. 
  
Toutes les institutions sérieuses dont l’OCDE annoncent que la courbe du chômage ne s’est pas inversée en 2013 mais qu’elle continuera à croître cette année. 
  
Pour amorcer une inversion de la courbe du taux de chômage, un taux de croissance de 1,5% au moins est nécessaire. Ce taux ne sera jamais atteint cette année, il atteindra 1% dans le meilleur des cas, donc pas de baisse de chômage en vue. 

Pour infléchir la courbe du chômage et dans un cadre général réduire le déficit de la France de manière efficace, il est urgent d’entreprendre des réformes structurelles (telle une réforme des retraites audacieuse ou encore la réforme du mille-feuille territorial entre autre). 
  
Pour l’heure, les mesures prises ne sont pas à la mesure du problème économique de la France. Des réformes drastiques sont à espérer car l’effondrement de la compétitivité française est dramatique. 
  
Le moteurs économiques restent bloqués. Pour les relancer, il est maintenant nécessaire de pousser la croissance nationale en profitant de la croissance internationale (par exemple + 4% aux USA) qui favorise la demande extérieure à la France. 

Mais dans un même temps, les Français doivent être moins ponctionnés pour que l effet déflationniste soit réduit et pour soutenir l’élévation des revenus. En effet, l’inflation est très faible et donc des progressions minimes de revenus ont pour conséquence des gains de pouvoir d’achat qui viendront soutenir la consommation. 
  
Si on aligne tous les indicateurs, la meilleure des prévisions est une croissance à 1% fin 2014. Cela signifie sans équivoque que les moteurs économiques resteront en panne cette année. 
  
Et si on pousse plus loin l’analyse, sur cette même base, les nouvelles réformes fiscales de ce début d’année n’apporteront strictement rien. 
  
On se doit d’expliquer aux Français la fiscalité en place sous peine de risquer une interprétation des plus distordues. En effet, trois croyances sont erronées. La première est de penser qu’en France on ne taxe pas assez le capital alors que c’est en France que le capital est le plus taxé au monde : il faudrait faire le contraire. 

La deuxième idée est de penser que l’impôt sur la consommation est particulièrement élevé alors que ce n’est pas le cas au regard des pays nordiques qui sont à 25% de TVA. 

La troisième est que les Français ne savent pas ou ne comprennent pas que les charges patronales payées sur le travail représentent le principal impôt en France, et par conséquence qu’il alourdit considérablement le coût du travail. 
  
Les nouvelles mesures fiscales 2014 liées à ces croyances pour des raisons strictement politiques et non économiques ne serviront à rien et au contraire freineront notre croissance annuelle. 
  
Personnellement je ne peux qu’en vouloir à tous ceux qui persistent à clamer que l’urgence est de taxer le capital. Ce discours démagogique est poison pour notre économie. Nous subissons déjà l’impôt sur le bénéfice le plus élevé. Nous avons des impôts sur le cycle de production qui n’existe nulle part ailleurs dans le monde. 

Le capital est taxé sous toute ses formes, au moment de sa formation, de sa transmission ou de sa redistribution et pourtant certains économistes trouvent judicieux de prétendre que l’on ne prélève pas encore assez….je persiste à penser et à dire que cela est une source de risques sérieux pour la France. 

Si on opte réellement pour une politique de relance, il vaudra mieux s’attaquer fermement aux dépenses sous couvert de réformes sérieuses, et non par effet d’annonce de coups de rabot. Une vraie restructuration de l’Etat avec courage et raison. 
  
Ce sont 20 milliards qu’il nous faudra trouver pour 2015 alors que déjà les rentrées fiscales de 2013 sont inférieures de 10 milliards à la prévision. 
  
*Jean-Luc Ginder, Economiste 

http://www.marianne.net/Pourquoi-le-chomage-ne-baissera-pas-en-2014_a234962.html

Publié dans Y'en a marre des mensonges, Y'en a marre des promesses non tenues, Y'en a marre du chômage | Pas de Commentaire »

 

MesMots |
The World News Times |
Conserver notre cadre de vi... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Manger!...Manger!
| sauver mon exploitation
| PASSION OCEAN