• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 27 mars 2014

Y’en a marre du travail au noir

Posté par ippolito le 27 mars 2014

Travail au noir : un coût de 40 mds€ en 2013

Le travail au noir a explosé en six ans, selon une enquête du magazine Capital du 27 mars en partenariat avec RTL. Le manque à gagner pour les caisses de la Sécurité sociale et le fisc s’éleveraient à 40 milliards d’euros en 2013, rapporte RTL.

Cette flambée du travail au noir trouve son explication dans la crise mais pas seulement. Les heures des salariés à domicile sont en recul de 4,5% sur un an, car les travailleurs se tourneraient plutôt vers le travail au noir, explique RTL.

La hausse de la fiscalité est également une explication à la montée du travail au noir. Les mesures fiscales adoptées « ont grignoté sur les avantages du crédit d’impôt », ajoute RTL, faisant augmenter les tarifs des services à la personne. Enfin, « 30% des Français confessent avoir déjà accepté de travailler au noir », démontre l’étude. Un chiffre en augmentation et qui touche tous les professionnels, auto-entreprenneur comme salarié à domicile.

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2014/03/27/97002-20140327FILWWW00039-travail-au-noir-les-indicateurs-explosent.php

Publié dans Y'en a marre des impôts et des taxes | Pas de Commentaire »

Y’en a marre des gaspillages de l’argent public dans des logiciels

Posté par ippolito le 27 mars 2014

LOGICIELS INFORMATIQUES D’ETAT : DES CENTAINES DE MILLIERS D’EUROS POUR RIEN!

Les contribuables devront-ils supporter encore longtemps ce genre de scandale ?

Que l’Etat leur fasse financer des logiciels pour traiter la paie des militaires ou des fonctionnaires, soit ; mais pourquoi a-t-on attendu de dépenser des centaines de millions d’euros pour finalement abandonner le projet ? On nous prend vraiment pour des vaches à lait !

Ce texte est extrait d’un article de H16, blogueur.

Louvois, c’est ce gros, cet énorme, cet hippopogiciel de gestion de la solde des militaires français……dont la facture totale, impossible à calculer complètement, dépasse largement les 400 millions d’euros.

En substance, le coût initial, de 7 millions d’euros, n’aura pas suffi à sécuriser un développement harmonieux de l’engin, qui aura assez rapidement commencé à merdouiller avec brio sur des centaines de milliers de soldes, entraînant un pataquès mémorable dont les coûts de gestion sont venus s’additionner au dérapage déjà massif du développement et de la correction du programme informatique.

Bien sûr, on pourrait largement attaquer le prestataire de service qui a développé une telle immondice, et traîner son nom dans la boue en notant qu’un tel plantage n’était pas digne d’une grande société de services informatiques.

Certes. Je mâtinerai cependant cette critique en notant que travailler dans un environnement comme celui de l’armée, où les généraux et les services se tirent généreusement dans les pattes (peut-être à défaut d’avoir un ennemi commun clairement identifié ?) et où quelle que soit la solution retenue, son analyse et sa mise en application relève bien plus de la politique, de la diplomatie et de la gestion d’hommes parfois très bornés plus que de la simple gestion de projets informatiques.

Autrement dit, ce magnifique plantage informatique en dit certainement bien plus long sur la capacité de l’armée française à se moderniser que sur la capacité du prestataire à fournir un programme idoine. La leçon aura donc coûté plus de 450 millions d’euros au contribuable français (qu’il remboursera en PV routiers, en fiscalité explosive et autres taxes rigolotes, ne vous inquiétez pas).

Paie des fonctionnaires : un autre logiciel abandonné, et tant pis pour la facture de 290 millions d’euros

Du reste, on retrouve sensiblement le même problème dans une autre administration, avec un autre programme informatique, ce qui continue à prouver que l’informatique et l’administration étatique, ce n’est pas vraiment ça : alors que Louvois est en analyse post-mortem, le gouvernement a choisi d’abandonner le logiciel de paye des fonctionnaires destiné à centraliser les salaires de toute l’administration française.

Le gouvernement, après avoir lancé un audit pour évaluer l’état d’avancement du projet, a décidé d’arrêter les frais, dont le total avoisinait les 290 millions d’euros. Joli fail.

http://www.contribuables.org/2014/03/25/logiciels-informatiques-detat-des-centaines-de-milliers-deuros-pour-rien/

Publié dans Y'en a marre des gaspillages de l'argent public | Pas de Commentaire »

Y’en a marre des détournements de fonds publics

Posté par ippolito le 27 mars 2014

GUÉRINI AU TRIBUNAL CORRECTIONNEL DE MARSEILLE POUR DÉTOURNEMENT DE FONDS PUBLICS

Jean-Noël Guérini va passer devant le tribunal correctionnel de Marseille pour détournement de fonds publics.

Jean-Noël Guérini, président PS du conseil général des Bouches-du-Rhône, a donc été renvoyé devant le tribunal correctionnel de Marseille pour détournement de fonds publics dans une affaire de licenciement abusif.

Le député PS Jean-David Ciot, depuis devenu premier secrétaire de la fédération PS des Bouches-du-Rhône, a lui aussi été renvoyé devant le tribunal correctionnel.

Guérini et Ciot sont soupçonnés d’avoir organisé le licenciement de Jean-David Ciot du Conseil général des Bouches-du-Rhône en échange de 62 000 euros d’indemnités en 2011. Le procès de Guérini, qui devrait prochainement être exclu du PS, devrait avoir lieu durant le dernier trimestre 2014.

source: le Figaro

http://www.observatoiredessubventions.com/2014/guerini-au-tribunal-correctionnel-de-marseille-pour-detournement-de-fonds-publics/

Publié dans Y'en a marre des politiques | Pas de Commentaire »

 

MesMots |
The World News Times |
Conserver notre cadre de vi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Manger!...Manger!
| sauver mon exploitation
| PASSION OCEAN