Y’en a marre de la crise

Posté par ippolito le 25 mai 2014

5              5              5

L’économie française ne redémarre toujours pas

Le redémarrage de l’économie française n’a pas commencé au premier trimestre, fragilisant d’autant les espoirs du gouvernement qui continue de tabler jeudi sur un rythme de croissance de 1% en 2014.

Le retournement ne vient toujours pas. L’Insee a annoncé jeudi une stabilité du Produit intérieur brut français (PIB) au premier trimestre, une première estimation inférieure aux prévisions, puisque l’Insee comme la plupart des économistes attendaient +0,1%, et qui révèle surtout que la quasi-totalité des moteurs de la croissance sont grippés.

Baisse des investissements des entreprises (-0,5%) qui avaient pourtant commencé à reprendre quelques couleurs fin 2013, nette diminution de la consommation des ménages (-0,5%) et ralentissement des exportations par rapport aux importations ont contribué à ce mauvais résultat.

En face, seule la production en biens et services résiste, ressortant en hausse de 0,2%. »Cela conforte toute la politique que nous menons aujourd’hui », a commenté jeudi le ministre des Finances Michel Sapin, y trouvant la justification de l’accélération des mesures d’aide aux entreprises.

« La prévision du FMI pour la France c’est 1%, donc nous sommes dans des chiffres qui sont parfaitement des objectifs raisonnables », a-t-il poursuivi sur Europe 1, laissant ainsi entendre que le gouvernement conserve sa prévision de croissance inchangée pour 2014. Il a néanmoins redouté une croissance « insuffisante » en 2014. Son collègue au Travail, François Rebsamen, a lui admis sur RMC/BFMTV qu’ »avec 0%, on ne crée pas d’emploi, on n’en perd pas forcément mais on n’en crée pas ».

Pour atteindre 1% de croissance en 2014, la marche reste haute

Cette mauvaise performance est d’autant plus cruelle que l’Allemagne a enregistré de son côté une croissance plus importante que prévue (+0,8%). Ce mauvais chiffre au premier trimestre va « très vite poser problème », estime Philippe Waechter, économiste chez Natixis.

Pour atteindre 1% de croissance sur l’année, « il faudra faire 0,5% chaque trimestre » restant, explique-t-il à l’AFP. Et avec une « croissance probablement plus faible que 1%, les objectifs de déficit public auront du mal à être atteints », précise l’économiste.

La France s’est réengagée en avril auprès de ses partenaires européens à réduire son déficit public (Etat, protection sociale, collectivités territoriales) à l’équivalent de 3% de son PIB à fin 2015. Mais la marche reste haute. Si l’Insee par le biais d’une révision de sa méthodologie statistique a annoncé finalement jeudi un déficit à 4,2% du PIB en 2013, contre 4,3% initialement annoncé, il n’a pas considérablement réduit l’effort qu’il reste à faire.

http://www.lejdd.fr/Economie/L-economie-francaise-ne-redemarre-toujours-pas-666430

 

 

Laisser un commentaire

 

MesMots |
The World News Times |
Conserver notre cadre de vi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Manger!...Manger!
| sauver mon exploitation
| PASSION OCEAN