Y’en a marre de Nicolas Sarkozy

Posté par ippolito le 30 juin 2014

1            1            1

Qui a payé les amendes de Nicolas Sarkozy d’un montant de 516 615 euros ? On a enfin la réponse…

Depuis plusieurs mois, on cherchait la réponse à cette question : qui a payé les amendes de Nicolas Sarkozy, d’un montant record de 516 615 euros ?

Souvenez-vous : en raison du rejet de ses comptes de campagne par le Conseil constitutionnel pour de nombreuses irrégularités, Nicolas Sarkozy s’est vu infliger fin 2013 deux pénalités : 153 000 euros (qui correspond à l’avance forfaitaire sur les frais de campagne, versée à chaque candidat) et 363 615 euros d’amende. Montant total : 516 615 euros, payables au trésor public.

En septembre 2013, Le Canard enchaîné avait révélé qu’en principe, « personne n’a le droit de payer cette somme à sa place, car une sanction a toujours un caractère personnel ». A l’époque, le président de l’UMP, Jean-François Copé avait d’abord indiqué que l’UMP ne paierait pas. Une semaine plus tard, virage à 180 degrés : des cadres de l’UMP faisaient savoir que le parti paierait à la place de Sarkozy en lui donnant cette somme.

En janvier 2014, Mediapart avait révélé que le fisc avait reçu la totalité de la somme en octobre 2013. Sans toutefois pouvoir dire qui avait effectivement payé les deux amendes.

C’est finalement Le Canard enchaîné qui vient de lever le mystère : en épluchant les comptes de l’UMP laissés par Jean-François Copé, la direction provisoire du parti a découvert que les amendes ont été payées… par l’UMP. Nicolas Sarkozy n’a pas déboursé le moindre centime.

Ce qui pose un problème d’ordre fiscal : « la sanction étant de nature individuelle, une personne physique ou une personne morale n’a pas le droit de la régler en lieu et place du fautif. Cela revient à faire un don à ce dernier », explique Le Canard. En clair, Sarkozy a l’obligation de déclarer cette somme à l’administration fiscale et pourrait voir ainsi le montant de son ISF fortement augmenter. Mais pas de quoi s’inquiéter pour le contribuable Sarkozy : à 200 000 euros la conférence, il a de quoi voir venir.

*** Sources
- « L’argent de l’UMP brûle les mains de Sarko », Le Canard enchaîné n°4846, 11.09.2013
- « Copé règle son compte (bancaire) à Sarko », Le Canard enchaîné n°4847, 18.09.2013
- M. Mathieu, « Compte de campagne rejeté : l’amende de Sarkozy est payée », Mediapart, 21.01.2014
- D.H., « L’UMP règle ses comptes à Sarko », Le Canard enchaîné n°4887, 25.06.2014

http://www.politique.net/2014063001-qui-a-paye-amendes-de-sarkozy.htm

Publié dans Y'en a marre de Nicolas Sarkozy | Pas de Commentaire »

Y’en a marre de la hausse de la dette publique

Posté par ippolito le 30 juin 2014

2            2            2

La dette publique de la France fait un bond au 1er trimestre 2014

Le niveau de la dette de la France a atteint 1.985,6 milliards d’euros, soit 45,5 milliards de plus qu’au dernier trimestre 2013.La dette de la France culmine à 93,6% du PIB au 1er trimestre 2014.

La dette publique brute de la France a augmenté de 45,5 milliards d’euros entre le dernier trimestre 2013 et le premier trimestre 2014, pour atteindre 1.985,9 milliards d’euros à fin mars, a annoncé l’Insee lundi 30 juin.

La dette publique brute, calculée selon les critères du traité de Maastricht, représente 93,6% du produit intérieur brut de la France, en hausse de 1,8 point par rapport au quatrième trimestre 2013, a précisé l’Institut national de la statistique et des études économiques dans un communiqué.

Dans ses dernières prévisions, le gouvernement avait déjà annoncé que la dette publique de la France monterait jusqu’à 95,1% du PIB cette année et ne refluerait pas avant 2016.

Pour le premier trimestre, c’est la contribution de l’Etat à la dette qui représente la plus grande augmentation (+43,3 milliards d’euros). Vient ensuite la contribution des administrations de sécurité sociale (+4,6 milliards) alors que la contribution des administrations publiques locales, au contraire, baisse de 2,1 milliards d’euros.

http://www.challenges.fr/economie/20140630.CHA5578/la-dette-publique-de-la-france-fait-un-bond-au-1er-trimestre-2014.html

Publié dans Y'en a marre des déficits et de la dette | Pas de Commentaire »

Y’en a marre de la hausse de la taxe de séjour

Posté par ippolito le 28 juin 2014

8           8           8

Tourisme : les députés votent une forte hausse de la taxe de séjour

Cette taxe, qui concerne les hôtels, chambres d’hôtes et campings, atteindra 8 euros par personne et par nuitée dans les hôtels 4 et 5 étoiles.

Mauvaise nouvelle pour les touristes. L’Assemblée nationale a voté, mercredi 25 et jeudi 26 juin, des amendements à la loi de finances rectificative pour relever sensiblement la taxe de séjour, notent Les Echos. Les hôtels, chambres d’hôtes et campings sont concernés.

Cette taxe, qui doit être acquittée pour chaque personne hébergée, était jusque-là plafonnée à 1,50 euro. Un amendement quintuple cette taxe pour les hôtels 3, 4 et 5 étoiles. Elle passe de 1 à 5 euros pour les 3 étoiles, et de 1,50 euro à 8 euros pour les 4 et 5 étoiles. « Si elle passe une nuit dans un hôtel confortable, une famille de quatre personnes se verra réclamer, en plus du prix de la chambre, quelque 32 euros », calcule Le Parisien dans son édition du vendredi 27 juin (article abonnés). Des plafonds moins élevés seront fixés par décret pour les hébergements de catégorie inférieure.

Le Quai d’Orsay et les professionnels en désaccord

Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, qui a dévoilé il y a une semaine son plan pour attirer davantage de touristes, s’est opposé « sur le fond et la forme » à cette hausse. Dans un communiqué, l’Umih, principale organisation patronale de l’hôtellerie, a déploré « une augmentation de plus de 500% de la taxe de séjour pour les hôteliers. Si le projet devait rester en l’état, il s’agirait alors d’une véritable rupture dans le dialogue entre les professionnels et les pouvoirs publics », a-t-elle assuré.

La députée socialiste Sandrine Mazetier, à l’origine de l’amendement, juge le plafond actuel « ridiculement bas ». Elle affirme dans les colonnes des Echos que « c’est une possibilité ouverte aux communes, ce n’est pas une obligation ». « Le gouvernement devra prendre un décret fixant le montant de la taxe selon les catégories d’hôtels », ajoute-t-elle.

Une nouvelle taxe spécifique à l’Ile-de-France

Par ailleurs, l’Assemblée nationale a voté une nouvelle taxe de séjour spécifique à l’Ile-de-France, qui ne concerne pas les campings. D’un montant 2 euros par nuitée, cette taxe est destinée à financer les transports en commun.

Le président PS du conseil régional, Jean-Paul Huchon, s’est « réjoui » de ce vote. Cette taxe devrait rapporter 140 millions d’euros. « C’est une mesure cohérente, car les 40 millions de touristes annuels en Ile-de-France sont nombreux à utiliser les transports : l’activité touristique francilienne contribuera ainsi à l’amélioration de sa propre compétitivité », a-t-il assuré.

En revanche, les professionnels ont là aussi vivement réagi. « Nulle part ailleurs dans le monde, les transports sont financés par une quelconque taxe sur le tourisme », a réagi Roland Héguy, président l’Umih, dans un communiqué. « La seule annonce de cette surtaxe a déjà fait réagir plusieurs de nos partenaires voyagistes étrangers et écorne l’attractivité de notre pays. (…)

C’est un signal extrêmement négatif que la France envoie à ses clients étrangers et nous savons d’expérience que ses effets seront durables », regrette Alliance 46.2, structure qui regroupe 19 grandes entreprises du secteur, dont Accor, Euro Disney ou Pierre & Vacances.

http://www.francetvinfo.fr/france/tourisme-les-deputes-votent-pour-une-forte-hausse-de-la-taxe-de-sejour_633271.html

Publié dans Y'en a marre des impôts et des taxes | Pas de Commentaire »

Y’en a marre du chômage

Posté par ippolito le 27 juin 2014

5            5            5

Vrais chiffres chômage

Mai 2014, 32900 chômeurs de plus, malgré 294000 radiés
6 millions de chômeurs « officieux » + 3,5 millions demandeurs d’emploi en dehors des statistiques = 9,5 millions de chômeurs et travailleurs occasionnels en France (fourchette basse)

Toujours 1 inscrit sur 2 qui ne perçoit aucune indemnité de Pôle emploi.

Seuls 2 chômeurs sur 10, sortent des listes pour « reprise d’emploi déclarée ».

Environ 1 emploi, trop souvent précaire, pour 100 demandeurs.

33 % environ de la population active sans emploi ou sans emploi stable.

Radiations des listes A,B,C,(D,E) de Pôle Emploi par motifs, Mai 2014 :

- Défauts d’Actualisation : 202 300, 43,7 % des sorties des listes.

- Radiations Administratives (les punis) : 44 700, 9,6 % des sorties.

- Autres Cas ( les morts, suicidés, emprisonnés .. ) : 47 000 et 10,1 % des sorties.

soit 294 000 radiés des listes (63,4 %) pour autres motifs que :

- Stages parking : 41 900, 9 % des sorties (+13,9% en 1 an).

- Arrêts maladie, maternité etc : 36 200, 7,8 % des sorties.(+7,4% en 1 an)

- Reprises d’emploi déclarées : 91 100, ne représentent que 19,7 % des sorties des listes de pôle emploi.

Demandeurs d’emploi par catégories :

A : 3 388 900 +0,7 % ( + 4,1 % sur 1 an ).
B : 662 700 +1 % ( + 4,1 % sur 1 an ) travailleurs pauvres moins de 78 heures.
C : 968 600 +0,3% ( + 7,7 % sur 1 an ) travailleurs pauvres de + de 78 heures.
D : 281 700 -0,2 % ( + 4,6 % sur 1 an ) stages parking, occupationnels etc.
E : 393 800 -0,2% ( + 12,3 % sur 1 an ) contrats aidés etc.

TOTAL : 5 695 700 ( données corrigées ), hors DOM TOM, soit + 5,2 % sur 1 an, 32900 chômeurs de +, par rapport à Avril.

TOTAL, dom-tom compris : 6 024 100 ( page 15 du rapport de la DARES, lien en bas de page )

Quelques chiffres qui parlent :

Chômage Longue durée (entre 2 et 3 ans) : + 13,9 % sur 1 an.
Chômage Très Longue Durée + de 3 ans : + 17,7 % sur 1 an.
Chômage des 50 ans et +, + 11,1 % sur 1 an.

+ d’1 chomeur inscrit à pôle emploi sur 2 (52,5 %) ne perçoit AUCUNE INDEMNITE, ni ARE (allocation retour à l’emploi), ni allocation de solidarité (ASS, AER …)

Offres d’emploi dispo, dernier chiffre connu : 216 203.

Le + scandaleux, LES INVISIBLES, complètement en dehors des statistiques :

Ne sont pas comptés dans ces 5 991 200 demandeurs d’emploi et travailleurs pauvres occasionnels :

1 373 400 foyers bénéficiaires du RSA, en effet sur 2 300 000 environ de foyers (dernier chiffre connu) , seuls 926 600 sont inscrits à Pôle Emploi, les autres bénéficient d’autres suivis (associations, collectivités locales, etc.) en sachant qu’un foyer bénéficiaire, comporte parfois + d’un demandeur d’emploi en son sein, donc si on parle en nombre d’individus c’est pire.

+ 1 000 000 au bas mot, sur les environs 2 millions de bénéficiaires de l’AAH ou d’une pension d’invalidité, ne sont pas inscrits à Pôle emploi, malgré une aptitude et un désir d’ accès à emploi adapté.

+ d’1 million de SANS-DROITS, principalement :

- des jeunes de moins de 25 ans, primo demandeurs d’emploi, qui comme vous le savez n’ont même pas droit au RSA. (quasi unique en Europe)

- des sans droits, pour motif, dépassement des plafonds de ressources dans le foyer, exemple, votre conjoint(e) perçoit 650€ d’allocation chomage, ou 790€ d’allocation adulte handicapé, vous n’aurez même pas droit au RSA, car vous dépasserez le plafond couple qui est de 629€ par mois, si vous êtes NON SDF.

- des bénéficiaires de pensions de reversions (veufs, veuves) de 55 ans et +, qui dépassent les plafonds du RSA, et qui n’ont pas encore l’age pour prendre la retraite ou encore percevoir le minimum vieillesse « ASPA » ( 67 ans) ASPA récupérable sur le patrimoine, au décès.

- des bénéficiaires de pensions alimentaires qui dépassent les plafonds du RSA (plafonds 2 fois inférieurs aux seuils de pauvreté, une véritable honte)

- on peut également évoquer, des étudiants, boursiers ou non, qui cherchent des petits jobs alimentaires, qui sont donc bien demandeurs d’emploi, en concurrence avec les autres (même si beaucoup sont aussi exploités en stages sous payés, voire gratuits)

- on peut évoquer enfin, des auto-entrepreneurs, qui ne gagnent rien ou presque, et sont demandeurs d’emploi en parallèle.

- on peut parler également de retraités qui cherchent un emploi car leur retraite ne couvre pas les charges fixes pour survivre ( loyer, énergie, assurances, voiture, téléphone, eau, nourriture, santé (lunettes, dentiste ..) incalculable

Faites le calcul vous même, on arrive au total, à + de 9,5 MILLIONS demandeurs d’emploi en France, et travailleurs pauvres occasionnels.

Sources : Rapport complet de la DARES de 20 pages (et non pas le simple communiqué de presse envoyé aux médias) : http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/p…

Rendez-vous le samedi 26 juillet 2014, pour avoir les vrais chiffres du chômage de Juin 2014

http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/vrais-chiffres-chomage-mai-2014-153766

Publié dans Y'en a marre du chômage | Pas de Commentaire »

Y’en a marre des recettes bidons d’Anne Hidalgo

Posté par ippolito le 27 juin 2014

4            4            4

Mairie de Paris : les recettes bidon d’Anne Hidalgo pour renflouer les caisses

A en croire la maire de Paris, il est possible de renflouer les caisses de la capitale, gravement déficitaires, sans douleur pour ses habitants. Ce n’est malheureusement que pure illusion…

Capital l’avait prédit, Anne Hidalgo le fait ! Pour boucher le trou de 400 millions d’euros dans les caisses de la capitale, la nouvelle maire de Paris, qui s’était engagée à ne pas augmenter les impôts, milite aujourd’hui pour… des augmentation d’impôts.

Au programme : quintuplement de la taxe de séjour réglée par les touristes, alourdissement de la taxe sur les bureaux à la charge des entreprises, hausse de la taxe sur les logements vacants supportée par les propriétaires et remise à plat de la CVAE (la remplaçante de la taxe professionnelle) afin de la prémunir contre d’imaginaires fraudes – en réalité de la relever de plusieurs dizaines de millions d’euros.

La nouvelle élue n’a cependant pas encore gagné la partie, car ces ajustements ne relèvent pas de la compétence municipale : ils sont tous de la responsabilité de l’Etat. C’est même pour cela qu’elle les a choisis, afin de laisser Manuel Valls faire le sale boulot à sa place… En ce moment même, des députés amis font le forcing à l’Assemblée nationale pour tenter de faire passer certaines de ces majorations, dans le cadre de la loi de finances rectificative. Mais selon toute vraisemblance, ils ne devraient pas obtenir grand chose.

N’importe, à en croire Anne Hidalgo, Paris a une autre botte secrète dans son sac pour faire payer l’Etat. «La ville met à sa disposition 1,5 million de mètres carrés sans encaisser un centime, cela ne peut plus durer», clame-t-elle. Pour équilibrer son budget, elle compte donc lui faire désormais payer des loyers. Après tout, pourquoi pas…

Mais combien au juste cela rapportera-t-il chaque année à la ville ? Pour le savoir, nous avons passé en revue les 80 sites concernés (commissariats de police, universités, tribunaux, casernes de pompier, musées etc.), examiné à la loupe les contrats d’occupation, débusqué les blocages institutionnels et décortiqué les situations juridiques souvent complexes.

Résultat : comme on le voit sur ce tableau ci-dessous, Paris pourra encaisser au mieux 1,6 million d’euros de loyers annuels, autant dire rien du tout au regard des 400 millions manquants. Et il lui faudra sans doute des années de négociation pour obtenir ce maigre butin.

Quant à la cession des rares biens vendables, présentée par l’Hôtel de ville comme une formidable bouffée d’oxygène financière, elle ne permettra en réalité de financer pas même 1% des 8,5 milliards d’investissement prévus sur la mandature. Les contribuables parisiens ne sont pas sortis de l’auberge…

Philippe Eliakim

http://www.capital.fr/a-la-une/actualites/mairie-de-paris-les-recettes-bidon-d-anne-hidalgo-944275

Publié dans Y'en a marre des déficits et de la dette, Y'en a marre des mensonges | Pas de Commentaire »

Y’en a marre de la fraude à l’aide médicale de l’état

Posté par ippolito le 25 juin 2014

images V             images V            images V

COMBIEN COÛTE LA FRAUDE À L’ AIDE MÉDICALE DE L’ ETAT ?

Combien d’étrangers bénéficient de l’ aide médicale de l’ Etat ( AME) ? Quel est le coût de l’ AME pour les contribuables ?

D’après la ministre de la Santé, les fraudes à l’aide médicale de l’Etat sont en forte hausse, et le coût de l’AME explose. De plus en plus d’étrangers viennent en France pour bénéficier de l’ aide médicale de l’Etat et ainsi se faire soigner gratuitement, aux frais des contribuables français ( voir La France, patrie des mille et une allocs!).

Le nombre des bénéficiaires de l’ AME a augmenté de 35% ces 2 dernières années. Alors que le gouvernement avait tablé sur un budget de 588 millions d’euros pour 2013, l’aide médicale de l’Etat a en fait coûté 744 millions d’euros cette année là ! Pour 2014, le budget de l’AME prévu par le gouvernement est de 600 millions d’euros.

Les cas de fraudes à l’ AME sont nombreux: un site Internet chinois proposant des cartes AME payantes, des médecins produisant des actes fictifs pour revendre des médicaments à l’étranger, ou encore des réseaux d’étrangers fraudant pour se faire soigner dans les hôpitaux français, comme le cas de la filière géorgienne révélée par Le Parisien.

En effet, de nombreux géorgiens porteurs d’une forme grave de tuberculose sont hospitalisés à Paris depuis plusieurs mois et nécessitent une prise en charge spécifique, avec chambre spécialisée à pression négative, et un long traitement impliquant la prise de nombreux médicaments. Ces géorgiens bénéficient de l’aide médicale de l’Etat alors qu’il n’y ont pas droit et ne l’ont pas demandée…

Un médecin a expliqué ce phénomène au Parisien: «Beaucoup arrivent avec un visa de touriste, délivré par l’ambassade de France en Géorgie, et attendent le dernier jour de validité pour débarquer à l’hôpital». Lorsque le visa n’est plus valide, c’est l’hôpital qui finance les soins et l’aide médicale de l’Etat prend donc le relais à partir du 91ème jour ( voir L’assistanat ruine la France).

57 cas de fraudes à l’AME de ce type ont été répertoriés par la Caisse nationale d’assurance maladie, pour un coût s’élevant à près de 13,7 millions d’euros. D’après Le Parisien, il existe également une filière tchétchène de ce même type…

Pour limiter la fraude à l’aide médicale de l’Etat et le nombre de bénéficiaires de l’ AME, le gouvernement Fillon avait instauré en 2011 un droit de timbre de 30 euros. Ce système avait permis de réduire le nombre de bénéficiaires de l’aide médicale de l’Etat de 200 000, mais a été supprimé par le gouvernement Ayrault juste après l’élection de Hollande…

source: le Figaro

http://www.contribuables.org/2014/06/23/combien-coute-la-fraude-a-l-aide-medicale-de-l-etat/

Publié dans Y'en a marre des déficits et de la dette | Pas de Commentaire »

12345...9
 

MesMots |
The World News Times |
Conserver notre cadre de vi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Manger!...Manger!
| sauver mon exploitation
| PASSION OCEAN