• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 16 juin 2014

Y’en a marre de la SNCF

Posté par ippolito le 16 juin 2014

1          1            1

  Pepy (SNCF): « le coût de la grève atteint 80 millions d’euros »

Sur RMC ce lundi 16 juin, le président de la SNCF, Guillaume Pepy, a livré un premier chiffrage du coût de la grève pour la compagnie. Il s’élèverait à 80 millions d’euros, manque à gagner et indemnisations compris.

Le conflit social s’enlise à la SNCF. Les cheminots continuent de faire grève pour la sixième journée consécutive en ce lundi de première épreuve du bac, pour protester contre la réforme ferroviaire qui doit être examinée le 17 juin à l’Assemblée. Le Premier ministre Manuel Valls, lui, a encore dit ce matin qu’il n’était pas question de reporter son examen. Dans ce contexte, Guillaume Pépy, le patron de la compagnie, a donné sur RMC ce matin quelques chiffres sur le coût du mouvement.

« Il y a d’une part le coût lié aux trains qui ne circulent pas », indique le dirigeant de la SNCF, qui chiffre le manque à gagner en termes de recettes « entre 40 et 50 millions d’euros ».

En outre, il a « décidé d’indemniser l’ensemble des abonnés. Dès le mois de juillet, il y aura une réduction de 20% sur le prix du coupon mensuel. Et si par malheur, la grève continuait, Elle passerait à 33%, soit un tiers de réduction du prix du billet ».

Cette indemnisation va coûter « une trentaine de millions d’euros » à la compagnie ferroviaire, détaille son président. « Donc, le coût global atteint déjà 80 millions d’euros ».

80% de cheminots travaillent

Mais Guillaume Pepy veut surtout attirer l’attention sur le fait que « 80% des cheminots travaillent aujourd’hui. On parle beaucoup des grévistes, on parle très peu de ceux qui sont mobilisés aujourd’hui pour servir les clients. Il y a partout à la SNCF des milliers de volontaires, ce n’est pas facile pour eux ».

Dès lors, comment se fait-il que si peu de trains roulent alors que seuls 20 à 30% des effectifs sont en grève? « Parce que les deux syndicats en grève, Sud Rail et la CGT, sont particulièrement représentés chez les conducteurs », explique-t-il.

http://www.bfmtv.com/economie/pepy-sncf-le-cout-greve-atteint-80-millions-deuros-793903.html

Publié dans Y'en a marre des déficits et de la dette | Pas de Commentaire »

Y’en a marre des Balkany

Posté par ippolito le 16 juin 2014

images V              images V              images V

Scandale UraMin : quel rôle Patrick Balkany a-t-il joué ?

Et si le maire de Levallois-Perret était un des intermédiaires dans le rachat controversé par Areva de trois mines d’uranium en Afrique ?

Le maire de Levallois-Perret n’est pas au bout de ses ennuis. Alors que son épouse vient d’être mise en examen pour « blanchiment de fraude fiscale », Patrick Balkany apparaît dans une autre affaire médiatique : le scandale UraMin. En 2007, le géant du nucléaire Areva avait racheté pour 1,8 milliard d’euros trois mines d’uranium en Afrique qui auraient donné lieu au versement de gigantesques commissions. Une affaire entre les mains de la justice depuis que la Cour des comptes a saisi le parquet national financier sur les dessous de cette opération controversée.

Sur la piste d’un trafic d’influence

Le juge Van Ruymbeke, qui enquête sur le patrimoine du couple, a découvert un surprenant versement de 5 millions de dollars sur un compte singapourien qui pourrait le ramener à l’affaire UraMin. Officiellement, le compte retrouvé par la justice n’appartient pas à l’édile, mais à une société fiduciaire suisse, Gestrust SA, derrière laquelle se cache l’ancien chef de cabinet du maire de Levallois, Jean-Pierre Aubry. Les policiers sont convaincus que le couple d’élus est en réalité le véritable bénéficiaire du compte singapourien, qui a servi à acheter, en 2008, le splendide riad Dar Giucy de Marrakech.

D’après les informations du Point.fr, c’est un homme d’affaires belgo-congolais qui a approvisionné le compte de 5 millions de dollars. George Forrest, surnommé le « vice-roi du Katanga », est un milliardaire qui a bâti sa fortune dans les mines en Afrique. Durant le quinquennat de Nicolas Sarkozy, c’est dans son jet privé que le maire de Levallois-Perret a sillonné le continent.

C’est aussi en sa compagnie qu’il a été vu en Centrafrique, où se trouve l’une des trois mines d’uranium rachetées par Areva. Dans une interview exclusive donnée au Point, Saifee Durbar, un témoin clé, évoque le rôle joué par George Forrest et Patrick Balkany en marge de l’affaire UraMin. Saifee Durbar, businessman et conseiller de l’ancien président centrafricain François Bozizé, raconte les dessous d’une affaire qu’il qualifie de « scandale d’État »…

http://www.lepoint.fr/politique/scandale-uramin-quel-role-patrick-balkany-a-t-il-joue-05-06-2014-1832669_20.php

Publié dans Y'en a marre des politiques | Pas de Commentaire »

 

MesMots |
The World News Times |
Conserver notre cadre de vi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Manger!...Manger!
| sauver mon exploitation
| PASSION OCEAN