• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 20 septembre 2014

Y’en a marre des cumulards

Posté par ippolito le 20 septembre 2014

8          8          8

Le secrétaire d’Etat aux transports, Frédéric Cuvillier, cumule toujours les mandats malgré l’interdiction de François Hollande

On a failli passer à côté de l’info : le secrétaire d’Etat aux transports, Frédécric Cuvillier, a décidé de rester maire de Boulogne-sur-mer bien que la charte de déontologie, signée par les ministres, stipule que les membres de gouvernement doivent « consacrer tout [leur] temps à l’exercice de [leurs] fonctions ministérielles », en « renonçant aux mandats exécutifs locaux qu’ils peuvent détenir ».

En 2012, lorsqu’il était devenu ministre, Cuvillier avait bien laissé sa place à son adjointe à la mairie de Boulogne. Mais aux dernières élections municipales, Cuvillier s’est représenté dans sa ville et l’a emporté avec 54,80% des voix. Au mois d’avril, son adjointe avait alors précisé que Cuvillier devait rester maire « quelque temps » pour « mettre en place l’administration municipale et définir avec son équipe les grandes orientations du nouveau mandat ».

Sauf que six mois après son élection, il n’est plus question de démissionner. Interrogé par Le JDD à propos de ce cumul, pourtant interdit par François Hollande, Cuvillier avait relativisé les conséquences de son choix : « J’arrive à être à Boulogne-sur-mer trois jours par semaine.

Pourquoi je changerais de vie sous prétexte d’être ministre ? » Secrétaire d’Etat aux Transports, ce ne serait donc qu’un emploi à mi-temps ? C’est vrai qu’entre la grève des cheminots et la réforme ferroviaire, Cuvillier n’a pas eu grand chose à faire…

Quelques jours après l’article du JDD, le secrétaire d’Etat en avait rajouté auprès de journalistes locaux : « Boulogne est en crise portuaire, il y a énormément de défis à relever. Jamais je ne ferai quelque chose qui soit contraire à l’intérêt de Boulogne. J’assume mon cumul ». Et celui-ci d’ajouter, sans rire : « En même temps, il n’y a pas de cumul. J’ai été élu maire et nommé membre du Gouvernement ».

*** Sources
- Gaël Vaillant, « Cuvillier fait exception à la règle du non-cumul », LeJDD.fr, 24.06.2014
- « La promesse oubliée : le non-cumul des mandats « , Lemonde.fr, 29.06.2014
- O. Merlin, « Cumul : le ministre Cuvillier ne démissionnera pas », Lavoixdunord.fr, 05.07.2014

http://www.politique.net/2014082203-cuvillier-cumule.htm

Publié dans Y'en a marre des politiques, Y'en a marre des promesses non tenues | Pas de Commentaire »

Y’en a marre de Pierre Moscovici

Posté par ippolito le 20 septembre 2014

4          images C          images C

MOSCOVICI ÉCRIT SON LIVRE AUX FRAIS DES CONTRIBUABLES

D’après le canard enchainé, Pierre Moscovici s’est servi de fonds publics pour écrire son dernier livre lorsqu’il était au ministère de l’Economie.

D’après le canard enchainé, Pierre Moscovici s’est servi de fonds publics pour écrire son dernier livre lorsqu’il était au ministère de l’Economie.

Lors de son passage au ministère de l’Economie et des Finances, Pierre Moscovici s’est en effet entouré de plusieurs communicants de l’agence Havas. Rémunérés par le ministère de l’Economie, les communicants de Moscovici lui ont prodigué des conseils, des analyses ainsi qu’une aide à l’organisation de réunions. Mais ils ont également réalisé des notes préparatoires à la rédaction du dernier livre de Moscovici, « Combats », le tout financé via le budget communication du ministère.

Le canard enchainé révèle que Bercy a déboursé 19 136 euros par mois pour des notes rédigées dans le cadre d’une « mission de conseil en communication », de novembre 2012 à mars 2013. Soit un coût total avoisinant les 100 000 euros, aux frais des contribuables, pour l’écriture du livre de Moscovici.

Contacté par le canard enchainé, Pierre Moscovici a justifié ainsi ce gaspillage d’argent public: « Il s’agit évidemment d’un livre de ministre de l’Economie, ce qui justifie qu’un conseil en communication ait produit trois petites notes pour me faire quelques suggestions très générales en amont sur ce qu’il pourrait être. Il n’y a eu aucun travail d’écriture de leur part sur ce bouquin. Car ce livre est avant tout un ouvrage personnel. Je l’ai rédigé moi-même durant l’été 2013. »

Quid des droits d’auteur ? Pierre Moscovici déclare ne pas en avoir touché en raison des très faibles ventes de son livre…

source: le canard enchainé

http://www.observatoiredessubventions.com/2014/moscovici-ecrit-son-livre-aux-frais-des-contribuables/

Publié dans Y'en a marre des politiques | Pas de Commentaire »

 

MesMots |
The World News Times |
Conserver notre cadre de vi... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Manger!...Manger!
| sauver mon exploitation
| PASSION OCEAN