Y’en a marre du coût des élections

Posté par ippolito le 22 mars 2015

1          1          1

Elections départementales : la vérité sur la facture pour les Français

Oubliez les cantonales, voici les départementales. Pour la première fois, les 22 et 29  mars, les Français éliront des conseillers qui siégeront au conseil… départemental, ­nou­velle dénomination du con­seil général. Les cartes ont été rebattues : le nombre de cantons a été divisé par deux, mais il faudra voter dans chaque circonscription pour un binôme homme-femme, parité oblige. Résultat : il y aura toujours autant de conseillers.

Pour réduire les coûts, le gouvernement avait pourtant prévu de ­dématérialiser la propagande électorale grâce à Internet. Problème : le Parlement a retoqué le projet. Du coup, la facture, prévue à 85  millions d’euros dans le projet de loi de finances, devrait atteindre 156  millions… C’est beaucoup d’argent pour une élection qui n’a rassemblé que 44,8% de votants au premier tour en 2011. Et pour un échelon local que beaucoup voudraient, avec raison, supprimer…

Problème : le Parlement a retoqué le projet. Du coup, la facture, prévue à 85  millions d’euros dans le projet de loi de finances, devrait ­atteindre 156  millions… C’est beaucoup d’argent pour une élection qui n’a rassemblé que 44,8% de votants au premier tour en 2011. Et pour un échelon local que beaucoup voudraient, avec raison, supprimer…

Le coût de ces élections ne cesse d’augmenter
(coût des cantonales, aujourd’hui départementales)

- 114,8 millions d’euros pour la période 2001-2004
- 145,7 millions d’euros pour la période 2008-2011
- 156 millions d’euros en mars 2015 (estimation)

Des primes électorales dans les préfectures

Il s’agit du montant des primes versées aux agents de la préfecture pour l’organisation des élections.

- 1160 euros pour les municipales
- 630 euros pour la présidentielle
- 580 euros pour les cantonales

Deux fois moins de cantons… mais plus de conseillers

- 4 035 cantons avant, 2 054 aujourd’hui- 4 035 élus avant, 4 108 aujourd’hui

Une note non négligeable à la charge des communes
(prix unitaire du petit matériel constaté en février 2015)

- 1 panneau électoral = 150 euros
- 1 urne : 140 euros
- 1 isoloir : 110 euros

La France détient le record absolu d’élus
(nombre d’élus pour 100 000 habitants)

- 935 élus en France
- 482 élus en Autriche
- 391 élus en Suède
- 43 élus en Irlande
- 38 élus au Royaume-Uni

Un des scrutins les plus chers de notre vie politique
(coût par électeur inscrit, lors des dernières élections)

- 2,48 euros pour les Européennes
- 2,86 euros pour les municipales
- 3,11 euros pour les régionales
- 3,50 euros pour les législatives)
- 3,75 euros pour les cantonales
- 4,04 euros pour la présidentielle

Montant des budget générés en 2013

- 74,1 milliards d’euros (dont 36,8 milliards pour l’aide sociale) par les conseils généraux- 29,2 milliards d’euros par les conseils régionaux

Dette totale des départements en 2012

- 31,1 milliards d’euros

Nombre de Français favorables à la suppression des conseils généraux

- 39% en 2008- 60% en 2015

Patrick Chabert

http://www.capital.fr/a-la-une/politique-economique/elections-departementales-la-verite-sur-la-facture-pour-les-francais-1019886

Laisser un commentaire

 

MesMots |
The World News Times |
Conserver notre cadre de vi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Manger!...Manger!
| sauver mon exploitation
| PASSION OCEAN