• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 3 juin 2013

Y’en a marre de nos députés

Posté par ippolito le 3 juin 2013

L’industrie du tabac paie un déjeuner à 10.000 € à des députés

 Daprès le JDD, plusieurs parlementaires auraient été invités dans un restaurant gastronomique par le fabricant de cigarettes British American Tobacco. 

   La proximité affichée entre plusieurs parlementaires et le fabricant de cigarettes British American Tobacco (BAT), qui détient notamment les marques Pall Mall, Dunhill, Lucky Strike, Winfield ou Vogue, laisse perplexe. Le Journal du dimanche (JDD), dans son édition du 2 juin, décrit un déjeuner à 10 000 euros qui s’est déroulé mercredi dernier (à deux jours de la journée mondiale sans tabac) chez Françoise, restaurant gastronomique situé à deux pas du Palais Bourbon. 

 L’OMS voudrait interdire toute forme de publicité pour le tabac Le groupe britannique aurait payé la note du déjeuner auquel participaient plusieurs députés, tous membres du Club des parlementaires amateurs de Havane.

«Cuisses de grenouille et rognons de veau accompagnés des meilleurs crus de Bourgogne, le tout ponctué de gros cigares»… D’après les détails du JDD le fabricant de cigarettes n’a pas lésiné sur les moyens. Autour de la table, les députés André Santini (UDI), Patrick Balkany (UMP), Dominique Bussereau (UMP), Odile Saugues (PS), François Sauvadet (UDI), ou encore le sénateur Jean-Claude Lenoir (UMP) ont dû apprécier l’invitation, qui n’était pas dénuée d’arrière-pensées. 

Avant de régler l’addition, Soraya Zoueihid, la présidente de BAT France aurait en effet interpellé les élus sur la nécessité d’avoir «une réglementation équilibrée et cohérente», soulignant ouvertement son inquiétude par rapport au «plan de santé en préparation».

Egalement une loge à Roland-Garros

Ce repas est d’autant plus embarrassant pour les participants qu’il enfreint la convention-cadre de l’Organisation mondiale de la santé sur la lutte anti-tabac, qui stipule que «l’Etat doit veiller à ce que les politiques ne soient pas influencés par les intérêts de l’industrie du tabac».

 Mais d’après la député socialiste du Puy-de-Dôme Odile Saugues, la seule des convives à avoir accepté de répondre au JDD, ce déjeuner «ne change rien» puisqu’elle vote de toute façon «toutes les hausses de prix».

Une chose et sûre, les cigarettiers ne lésinent pas sur les moyens pour diffuser leurs idées. D’après le journal dominical, les dirigeants de BAT auraient loué à Roland-Garros une loge à 50 000 euros où seraient conviés le numéro 2 des douanes, et plusieurs membres de cabinet des ministres de l’Economie et de l’Intérieur…

http://www.leparisien.fr/societe/l-industrie-du-tabac-paie-un-dejeuner-a-10-000-eur-a-des-deputes-02-06-2013-2858529.php

Publié dans Y'en a marre des politiques | Pas de Commentaire »

Y’en a marre de la Banque publique d’investissement et surtout du gaspillage de l’argent public

Posté par ippolito le 3 juin 2013

Argent public : la Banque publique d’investissement a dépensé 300 000 euros pour son logo

C’est censé être un instrument majeur de soutien des PME par l’Etat : la banque publique d’investissement, créée par François Hollande le 1er janvier 2013 et qui regroupe toutes les entités publiques qui aidaient auparavant les PME (Oseo, la Caisse des dépôts et consignations entreprises et le Fonds stratégique d’investissement) est en cours d’installation. 

Sur son site web, Bpifrance a ainsi annoncé le lancement de son département « export » pour « un accompagnement à l’international personnalisé et une offre de financement améliorée et simplifiée ».
Mais avant de tenir toutes ces promesses, la BPI France a d’abord souhaité investir… dans un logo ! 

Une information un peu passée inaperçue : selon Le Figaro, le nouveau logo de la banque des PME a coûté 76 000 euros. A ce prix là, un logo gris-jaune avec, innovation majeure (sic), un « i » inversé qui « représente une cordée, une solidarité dans la prise de risque, a expliqué Nicolas Dufourcq, le directeur général. 

Un « i » inversé à 76 000 euros ? « Ce coût comprend les droits exclusifs accordés sur la création du logo, le travail créatif, le travail technique et la recherche d’antériorité sur la marque », a tenté de se justifier Antoine Boulay, directeur des relations institutionnelles chez BPI France.

Certes, on n’atteint pas les sommets de Pôle emploi et de son logo à 500 000 euros. Mais, en réalité, le logo de la BPI a coûté plus cher que les 76 000 euros. 

Dans un article du Monde sur la guerre interne entre le directeur général de la BPI et Ségolène Royal, la vice présidente, on apprend en fait que la facture est de… 300 000 euros. 

Car il a fallu équiper les 22 agences régionales de ce fameux logo. Commentaire de la vice-présidente : «  »Il faut redescendre sur terre, 300 000 euros, ce sont trois PME qu’on aurait pu aider ». Raté.

*** Sources
- Guillaume Errard, « Le nouveau logo de la BPI a coûté 76 000 euros », Lefigaro.fr, 23.04.2013
- A. Michel, « La BPI, trois mois d’existence et déjà en proie à des luttes intestines », Le Monde, 14.05.2013

http://www.politique.net/2013052701-logo-bpi.htm

Publié dans Y'en a marre des gaspillages de l'argent public | Pas de Commentaire »

Y’en a marre que l’intérim continue de reculer

Posté par ippolito le 3 juin 2013

L’intérim continue de reculer. Et c’est une mauvaise nouvelle.

L’emploi intérimaire a chuté en France de 12,8% en avril 2013 sur un an, enregistrant un repli très marqué dans l’industrie et les services, selon le baromètre Prisme publié mardi. 

Tous les secteurs d’activité sont affectés par ce recul, note les données du baromètre Prisme Emploi. L’intérim est un indicateur avancé du marché de l’emploi.

Pas d’améliorations en vue sur le front de l’emploi. L’intérim poursuit sa chute : en avril, ses effectifs étaient de 12,8% de moins qu’au cours du même mois en 2012.

La dernière hausse des effectifs intérimaires remonte à septembre 2011 (voir le graphique ci-dessous). Ce chiffre – et sa baisse continue – inquiète car il est considéré comme un indicateur avancé du marché de l’emploi. Si l’économie française n’embauche plus d’intérimaires aujourd’hui, elle ne recrutera pas demain.

Tous les secteurs sont touchés

Le repli est généralisé dans tous les secteurs d’activité, ajoute le baromètre Prisme Emploi. L’industrie enregistre le recul le plus important, à -14,4%. Elle est suivie par les services et le commerce (-12,9% chacun) et le BTP (-11,1%). Les transports sont moins touchés, avec une baisse de 6,7% de ses effectifs intérimaires.

De même, toutes les qualifications reculent, en particulier les cadres et professions intermédiaires (-16,2%) et les ouvriers non qualifiés (-14%).

En France, les régions les plus touchées sont le Languedoc-Roussillon (-19%), l’Alsace (-18,5%), le Nord-Pas de Calais (-17,8%), la Franche-Comté (-16,8%) et la Bretagne (-16,5%). Le Limousin est la région qui résiste le mieux, avec une baisse de 7,6%.

http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20130528trib000766892/l-interim-continue-de-reculer.-et-c-est-une-mauvaise-nouvelle..html

Publié dans Y'en a marre du chômage | Pas de Commentaire »

Y’en a marre des mensonges de François Hollande

Posté par ippolito le 3 juin 2013

Le chômage va continuer d’augmenter en 2013 et en 2014

Alors que François Hollande martèle son objectif de renverser la tendance avant la fin de l’année, l’Unedic s’attend à une poursuite de la hausse du nombre de chômeurs. En 2014, la dette cumulée de l’assurance chômage atteindrait ainsi 24 milliards d’euros.

L’Unédic, chargé de la gestion de l’assurance chômage en France, a indiqué jeudi s’attendre à une poursuite de la hausse du nombre de chômeurs en 2013 et en 2014, et à un déficit de 4,8 milliards d’euros pour 2013 et 5,6 milliards pour 2014.

En savoir plus sur http://lexpansion.lexpress.fr/economie/le-chomage-va-continuer-d-augmenter-en-2013-et-en-2014_386221.html#5qK8KDUy8RXIyaH4.99 

L’Unédic, chargé de la gestion de l’assurance chômage en France, a indiqué ce jeudi s’attendre à une poursuite de la hausse du nombre de chômeurs en 2013 et en 2014, et à un déficit de 4,8 milliards d’euros pour 2013 et 5,6 milliards pour 2014.

Alors que François Hollande martèle son objectif de renverser la tendance avant la fin de l’année, l’organisme paritaire estime ainsi que sur le reste de l’année 2013, la hausse du nombre d’inscrits en catégorie A (sans activité) se poursuivrait, « mais à un rythme moindre », pour atteindre 3,3 millions d’inscrits en décembre, soit 178.700 inscrits de plus sur l’année.

En mars, 3,2 millions de chômeurs sans activité étaient inscrits à Pôle emploi, un record. En 2014, la hausse se poursuivrait, avec 128.700 inscrits supplémentaires en catégorie A.

>> INTERVIEW: « Le chômage va aller de record en record pendant les six prochains mois »

L’Unédic a par ailleurs maintenu ses prévisions de déficit pour 2013, à 4,8 milliards d’euros fin 2013, portant la dette – déficit cumulé – à 18,5 milliards. Fin 2014, le déficit annuel pourrait atteindre 5,6 milliards d’euros, et conduirait à une dette cumulée de 24,1 milliards d’euros.

Ces nouvelles prévisions sont basées sur des hypothèses de croissance révisées à la baisse et les règles actuelles d’indemnisation, qui seront renégociées en fin d’année pour s’appliquer en 2014. 

Sur la base du consensus des économistes, l’Unédic retient désormais -0,2% sur 2013, au lieu de 0,1%. Sa première projection pour 2014 est, elle, basée sur une croissance de +0,7%.

En savoir plus sur http://lexpansion.lexpress.fr/economie/le-chomage-va-continuer-d-augmenter-en-2013-et-en-2014_386221.html#5qK8KDUy8RXIyaH4.99 

Publié dans Y'en a marre des mensonges, Y'en a marre du chômage | Pas de Commentaire »

 

MesMots |
The World News Times |
Conserver notre cadre de vi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Manger!...Manger!
| sauver mon exploitation
| PASSION OCEAN